Une sécheresse historique à Taïwan menace d’aggraver la pénurie mondiale de puces électroniques

(Isopix/Pavlo Gonchar/SOPA Images/Shutterstock)

Confrontée à une sécheresse aiguë, Taïwan va restreindre à partir de demain l’approvisionnement en eau des usines dans certaines régions du pays. L’île abrite plusieurs des principaux fabricants de puces électroniques, ce qui pourrait mettre encore plus sous pression les chaînes d’approvisionnement de plusieurs secteurs.

Taiwan est confronté à la pire sécheresse des 67 dernières années. Les réserves de l’île sont à un niveau dangereusement bas. Les fabricants de puces électroniques ont donc du mal à trouver suffisamment d’eau pour alimenter leurs fonderies, à tel point que c’est désormais par camion qu’une partie de l’or bleu est acheminée.

Limiter l’approvisionnement en eau

Et ce alors que la production mondiale de puces est déjà sous pression, notamment dans l’industrie automobile qui doit faire face à une pénurie de certaines puces et autres semi-conducteurs. La pénurie s’est fait sentir pendant la période du premier confinement, lorsque les puces électroniques ont été massivement achetées pour la production d’ordinateurs portables, de consoles de jeux vidéo et de télévisions. Certains constructeurs automobiles ont même dû réduire leur production. Taïwan a déjà reçu des demandes en provenance des États-Unis ou d’Allemagne pour combler le déficit d’approvisionnement en puces dans le secteur auto.

Jeudi, l’île limitera encore davantage l’approvisionnement en eau des villes situées dans les régions du centre et du sud, car les réserves n’y sont plus remplies qu’à moins de 20%. Or c’est également là que sont situés les principaux parcs industriels.

‘Nous nous sommes préparés au pire’, a déclaré le ministre de l’Économie de Taïwan à l’agence Reuters. ‘Nous espérons que les entreprises pourront réduire leur consommation d’eau de 7 à 11%’.

Pas un seul typhon

L’été dernier, pour la première fois en 56 ans, aucun typhon n’a été enregistré sur l’île. Et depuis lors, il y a eu très peu de précipitations. La compagnie des eaux de Taïwan a déclaré que l’île connaîtrait des ‘temps difficiles’ en raison des faibles précipitations prévues dans les mois à venir.

Chez TSMC, le plus grand fabricant de puces électroniques indépendant, on a déjà commencé à acheminer l’eau par camion pour alimenter certaines centrales électriques. La société a déclaré à Reuters qu’elle se préparait à de futures urgences liées à l’eau, mais qu’elle ne prévoyait pas pour l’instant d’impact sur sa production. D’autres grands fabricants de puces, comme Vanguard International Semiconductor Corporation et United Microelectronics Corp, ont également signé des contrats avec des entreprises de transport par camion.

Le manque d’eau chronique sur l’île de Taïwan est un vieux problème pour les fabricants de puces. Grâce à leur expérience, les entreprises ont une gestion proactive de l’eau, et parviennent généralement à éviter les réductions de production. Aujourd’hui pourtant, les besoins sont très importants, selon la compagnie des eaux. Et la pénurie se fait déjà sentir dans l’industrie automobile. Quant aux fabricants de puces taïwanais, ils sont déjà à la limite de leurs capacités après avoir augmenté leur production l’année dernière, les États-Unis ayant ciblé la production de puces chinoises dans le cadre de sa guerre commerciale.

Lire aussi: