L’armée américaine va-t-elle bientôt utiliser des jetpacks?

Isopix/Photo by Jeff Gilbert/Shutterstock

Les jetpacks militaires pourraient bientôt devenir une réalité. L’Agence américaine pour les projets de recherche avancée en matière de défense (DARPA) étudie la possibilité de déployer un ‘système de mobilité aérienne personnelle portable’ dans le cadre de missions militaires.

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) dépend du ministère américain de la Défense et est en charge du développement de la technologie militaire. Au début du mois, l’agence a lancé un appel à propositions pour contribuer à la mise au point d’un ‘système de mobilité aérienne personnelle portable’. En d’autres termes, un jetpack. La DARPA a lancé cet appel via deux programmes fédéraux qui accordent des financements aux petites entreprises innovantes.

Planeurs et wingsuits

Mais la DARPA ne cible pas seulement les jetpacks avec cet appel. En principe, toutes les propositions sont bonnes, pour autant que les gadgets technologiques puissent être portés par une ou quelques personnes. Cela signifie que l’agence examinera également les projets qui contribuent au développement de planeurs ou de wingsuits motorisés, par exemple.

‘Les systèmes pourraient être déployés dans les airs, par exemple pour une infiltration dans un territoire hostile, ou bien au sol pour une plus grande mobilité hors route’, peut-on lire dans l’appel. ‘Le système pourrait être alimenté par des batteries électriques, de l’hydrogène ou des systèmes de propulsion à carburant conventionnel, pour autant qu’il n’ait pas besoin de facteurs environnementaux, comme le vent, pour se mettre en marche.’

La liste de la DARPA se poursuit ainsi: ‘Nous recherchons des systèmes silencieux, à faible signature infrarouge, mais suffisamment simples pour qu’un utilisateur puisse apprendre à les utiliser avec « relativement peu d’entrainement ».’

Sur les traces de la Royal Navy

Concrètement, cet appel n’offre aucune garantie que l’armée américaine utilisera bientôt des jetpacks lors de ses missions. Il vise uniquement à aider la DARPA à envisager la faisabilité d’un tel système et éventuellement à en faire la démonstration.

Cet appel à propositions intervient cinq mois après que la Royal Navy britannique t annoncé qu’elle expérimentait déjà les jetpacks. Le Special Operations Command américain a d’ailleurs récemment dévoilé qu’il allait évaluer un jetpack pouvant atteindre une vitesse de plus de 320 kilomètres/heure.

La DARPA offre actuellement aux candidats jusqu’à 225.000 dollars durant la phase d’étude du programme. Pendant cette période, les concepts proposés feront l’objet d’une analyse approfondie des performances. Si ceux-ci passent à la deuxième étape, leur technologie sera développée pour des essais au sol ou en vol afin de voir comment ils se comportent en situation réelle.

Pour en savoir plus: