L’Angleterre se reconfine pour 4 semaines: ‘Il est temps d’agir et il n’y a pas d’alternative’

Boris Johnson – EPA

Samedi dernier, Boris Johnson a donné une conférence de presse durant laquelle il s’est prononcé en faveur d’un nouveau confinement pour une durée de 4 semaines, à compter du jeudi 5 novembre.

Boris Johnson a résisté pendant plusieurs jours aux recommandations de ses conseillers scientifiques, le Premier ministre préférant une approche régionale avec des mesures à échelle locale. Le 21 septembre dernier, le groupe de scientifiques, qui conseille le gouvernement, avait recommandé un reconfinement immédiat d’au moins quinze jours. Le gouvernement avait alors écarté cette suggestion. ‘Ce serait un désastre’, avait déclaré Boris Johnson.

Une accélération préoccupante

Mais samedi soir, le Premier ministre a soudainement changé de ton. Alors que le cap du million de cas de Covid-10 vient tout juste d’être dépassé, Boris Johnson a annoncé un  nouveau confinement ‘dur’ sur l’ensemble du territoire. L’accélération préoccupante des nouvelles infections a eu raison de sa persistance.

Selon des projections réalisées par les services de santé du gouvernement, sans confinement, une moyenne de 4.000 décès quotidiens pourrait être atteinte dans les semaines à venir. 

Les cafés, pubs, restaurants et commerces dits ‘non essentiels’ devront fermer à partir du 5 novembre et jusqu’au 2 décembre. À  la différence du premier confinement, les écoles, les universités, les magasins essentiels et les usines resteront ouverts.  

‘Pas d’alternative’

‘Nous risquons des milliers de morts par jour, des pics pires qu’en avril sans des mesures radicales (…) Nous n’allons pas vers le confinement total de mars et avril, mais le message restera le même : restez à la maison et sauvez des vies’, a-t-il déclaré en conférence de presse. ‘Il est maintenant temps d’agir, parce qu’il n’y a pas d’alternative, a-t-il ajouté. 

Le Pays-de-Galles et l’Irlande du Nord ne sont pas concernés par ces mesures. Les deux régions ont respectivement adopté des mesures strictes et proches d’un confinement ‘dur’ depuis environ 15 jours. Ces mesures devraient être levées le 17 novembre au Pays-de-Galles et le 13 novembre en Irlande du Nord. L’Écosse a quant à elle mis au point un dispositif qui comporte 5 niveaux d’alerte dont les modalités se rapprochent elles aussi d’un confinement.