La Russie publie une vidéo bizarre depuis l’ISS : la partie russe se déconnecte de la station spatiale

L’agence spatiale russe Roscosmos semble vouloir rompre avec l’Occident, au sens propre comme au sens figuré. L’agence a publié une vidéo sur Telegram la semaine dernière, montrant comment la partie russe de la station spatiale internationale (ISS) se déconnecte du reste de la station spatiale.

La vidéo montre des cosmonautes russes disant au revoir à leur collègue américain Mark Vande Hei sur l’ISS, puis se déplaçant vers la partie russe de la station. Là, toutes les entrées sont hermétiquement fermées, après quoi un salut final est donné.

Ce que l’on peut voir ensuite soulève quelques sourcils. Une vidéo animée montre comment la partie russe se déconnecte de l’ISS. La partie internationale disparaît de l’image, tandis que seule la partie russe demeure.

« Voler sur des balais »

Roscosmos a également décidé de ne plus vendre de moteurs de fusée aux États-Unis en réponse aux sanctions mondiales. « Qu’ils volent sur autre chose, leurs balais, je ne sais pas quoi », a déclaré la semaine dernière Dmitry Rogozin, chef de Roscosmos. Deux parties, United Launch Alliance et Northrop Grumman, dépendent directement des moteurs russes. Cependant, les sanctions ne semblent pas avoir un impact majeur.

Il y a quelques semaines à peine, M. Rogozin a prévenu que les sanctions internationales pourraient avoir de graves conséquences pour l’ISS. « Les Américains sont des gens pragmatiques. Ils veulent maintenir la coopération avec la Russie sur la station spatiale internationale, malgré les nombreuses sanctions. Pourquoi ? Parce qu’il est impossible de gérer la station sans nous », a déclaré le directeur russe.

Dans l’espace avec un trampoline

La société russe Roscosmos est depuis longtemps en désaccord avec la NASA. En 2014, Rogozin a plaisanté en disant que sans la Russie, les États-Unis pourraient aussi bien « emmener leurs astronautes à l’ISS sur un trampoline« . Une référence à la façon dont les États-Unis ont dû s’en remettre aux vaisseaux russes pour transporter les astronautes vers la station spatiale. En effet, depuis le retrait de la navette spatiale en 2011, les astronautes américains sont transportés par des fusées russes Soyouz. Un billet pour l’espace coûte 90 millions de dollars à la NASA.

Six ans plus tard, en 2020, c’est pourtant SpaceX qui a mis deux astronautes américains en orbite. « Le trampoline fonctionne », a plaisanté Elon Musk. La société spatiale de Musk a ainsi mis fin à la dépendance américaine. Elle souhaite également réduire le coût d’un voyage spatial à 55 millions de dollars, grâce à la fusée réutilisable.

La Russie a jusqu’à présent livré deux laboratoires à l’ISS, dont le Zarja. Elle est également responsable de l’approvisionnement en carburant et de la navigation.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20