La Nouvelle-Zélande reporte ses élections suite à la reprise de l’épidémie de Covid-19

Jacinda Ardern – Isopix

La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern l’a annoncé ce matin : les élections sont reportées de 4 semaines au 17 octobre prochain. En cause: la reprise de l’épidémie la semaine dernière.

Les élections pour choisir les nouveaux représentants du parlement néo-zélandais devaient avoir lieu le 19 septembre. La campagne avait d’ailleurs déjà commencé. Mais la résurgence de Covid-19 inquiète les autorités. Après 100 jours sans aucun cas, un nouveau foyer infectieux a été découvert mardi dernier. Depuis lors, 58 cas de coronavirus ont été détectés, en plus des 20 personnes contaminées lors de leur voyage en dehors du pays. La ville d’Auckland, la plus touchée, est en confinement depuis mercredi.

Pour la Première ministre, Jacinda Ardern, il était nécessaire de repousser les élections afin que tous les partis aient le temps de diriger leur campagne. En outre, elle souhaite donner ‘à tous les électeurs les meilleures chances de recevoir toutes les informations sur les partis et les candidats et offre une certitude pour l’avenir’. Ardern assure qu’à la date du 17 octobre, un vote sûr et accessible sera organisé.

La Première ministre était pressée par tous les autres partis de reporter la date des élections. Le parti national, le plus gros parti en termes de sièges au parlement, souhaitait même un report en novembre. Selon sa cheffe de file, Judith Collins, il faut d’abord se débarrasser de l’épidémie de coronavirus avant de proposer des élections afin que les électeurs se sentent en sécurité lorsqu’ils vont voter.

La commission électorale néo-zélandaise se serait déjà préparé aux conditions imposées par un niveau deux ou trois de l’épidémie. Aujourd’hui, le niveau 3 n’existe qu’à Auckland. Le reste du pays en est niveau 2.