La domination conservatrice à la Cour suprême se fait sentir: New York ne devrait pas imposer de restrictions pour les services religieux

Andrew Cuomo, gouverneur de New York – xmpi43/MediaPunchx

La Cour suprême des États-Unis a contrecarré les plans du gouverneur de New York, Andrew Cuomo. Ce dernier voulait limiter le nombre de personnes lors des services religieux dans les régions où l’épidémie de coronavirus est la plus virulente. Cela ne devrait finalement pas être le cas pour l’instant.

Il est pour le moment question d’une suspension de la mesure voulue par Andrew Cuomo, et non d’une annulation définitive. Le fond de la question doit désormais être débattu. Il s’agira d’une confrontation entre le droit des États à prendre des mesures drastiques dans l’intérêt de la santé publique et le premier amendement de la Constitution américaine qui garantit entre autres la liberté de religion.

Andrew Cuomo doit faire face, comme bon nombre d’autres gouverneurs aux États-Unis, à une recrudescence importante des cas de Covid-19 dans son État. Dans sa lutte contre l’épidémie, il utilise notamment une sorte de baromètre qui détermine si les différentes zones qui composent le territoire new-yorkais sont en jaune, orange ou rouge, en fonction de la gravité avec laquelle y sévit le nouveau coronavirus.

Andrew Cuomo avait prévu de limiter le nombre de participants aux célébrations religieuses à 10 dans les zones rouges. Dans les zones orange, 25 personnes devaient être autorisées à se rassembler. Mais une organisation juive orthodoxe, ainsi que le diocèse de Brooklyn, s’étaient opposés à cette mesure devant les tribunaux.

Amy Coney Barrett

La suspension de la mesure décidée par la Cour suprême n’est pas le fruit d’une décision unanime. Au contraire, elle donne une première indication de la nouvelle orientation prise par la Cour suite aux récentes nominations effectuées par le président encore en fonction, Donald Trump.

La décision a été prise à une majorité de 5 juges contre 4. Dernière magistrate à avoir été nommée, Amy Coney Barrett a fourni le vote décisif contre la mesure de lutte contre le coronavirus.

Les juges en faveur de la mesure étaient les trois juges les plus progressistes, ainsi que le juge en chef John Roberts. Ce dernier est étiqueté conservateur, mais selon les cas, il a souvent voté dans le même sens que le bloc progressiste.