‘La crise est deux à trois fois plus grave qu’après les attentats’

Frederic Sierakowski / Isopix *** local caption *** 24593210

Le secteur hôtelier bruxellois craint d’énormes conséquences dues à l’épidémie de coronavirus.

« La crise est deux à trois fois plus grave qu’après les attentats », regrette le président de la Brussels Hotel Association (BHA). Un appel a été lancé pour obtenir des mesures de soutien exceptionnelles.

Rappelons toutefois que si le secteur hôtelier est bien impacté, il n’est pas concerné par les mesures de fermetures annoncées par la Première ministre ce jeudi soir. Les bars et les restaurants qui les concernent seront toutefois fermés même si un service de chambre reste disponible.

En Flandre, les hôtels ont aussi pu mesurer de nombreuses annulations. Comme à Bruxelles où le secteur annonce entre 50 et 80% d’annulation cette semaine. Au début, il s’agissait des hôtels plus internationaux et ceux prisés par les milieux d’affaires. Maintenant cela s’étend à tout le secteur.

A ce propos :