Les recommandations spécifiques en Wallonie et à Bruxelles

Frederic Sierakowski / Isopix

Après l’annonce de la Première ministre au niveau fédéral, Elio Di Rupo (Wallonie) et Rudi Vervoort (Bruxelles) ont apporté des précisions quant à leur Région.

En Wallonie

Par communiqué, le ministre-président wallon a annoncé des mesures complémentaires.

  • Le télétravail est élargi à toutes les administrations publiques et au services publics, à l’exception du personnel que la crise requière (santé, sécurité…). Les déplacements à l’étranger sont aussi suspendus à quelques exceptions ‘impérieuses’.

  • La Wallonie recommande également de manière plus générale à limiter toutes les réunions, en favorisant le télétravail.

  • Un décret en urgence sera soumis ‘ afin de permettre la suspension des délais de rigueur et de recours dans tous les dossiers qui relèvent de la compétence de la Région, pour une durée limitée.’

  • Le gouvernement recommande ‘de privilégier la marche et le vélo pour les courtes distances et, dans la mesure du possible, de différer les déplacements pour éviter les heures de pointe.’ Par ailleurs, la vente de tickets de transport ne sera plus assurée au niveau des guichets ou à l’intérieur des transports en commun.

  • Les mesures d’hygiène et le social distancing sont encouragés. Les personnes à risque sont invitées à rester chez elles.

  • Pairi Daiza annonce le report de son ouverture au 3 avril. Elle devait normalement s’opérer le 21 mars.
  • Les friteries resteront ouvertes, mais à emporter ! (C’est valable sur tout le territoire belge).

  • Les mariages prévus jusqu’au 3 avril sont tous reportés. Les enterrements peuvent toujours avoir lieu, mais en petit comité, en respectant les règles d’hygiène et en limitant le plus possible les contacts physiques. (Valable sur tout le territoire).

À Bruxelles

  • Le gouvernement bruxellois précise que les marchés publics resteront autorisés.

  • Les hôtels resteront accessibles, à l’exception de leurs bars et restaurants. Il sera toutefois possible de faire toujours appel à un service de repas en chambre.

  • Les drive-in pourront continuer leurs activités tout comme les friteries. Les services traiteur sont aussi peuvent aussi maintenir leurs activités.

  • Ces mesures devront être respectées, et la police des 19 communes a le pouvoir d’usage de la force publique.

  • Pour les transports en commun, pas de changement dans les horaires pour De Lijn et la Stib. Il est demandé aux navetteurs de monter par l’arrière et d’éviter les achats de tickets à bord.