La Chine pense avoir capté des signaux de vie extraterrestre, mais supprime son propre rapport de ses observations

Selon un rapport de recherche, le gigantesque radiotélescope chinois Sky Eye pourrait avoir capté des preuves de vie extraterrestre. Ce document a depuis été supprimé.

Le quotidien d’État chinois Science and Technology Daily a rapporté mardi que le Sky Eye a capté plusieurs signaux provenant d’autres formes de vie dans notre univers. Le rapport a été supprimé par la suite. Sci-Tech Daily sert de chaîne d’information officielle du ministère chinois des Sciences et de la Technologie, et est considéré comme une autorité en matière de connaissances dans le pays.

Le Sky Eye, d’un diamètre de 500 mètres, est le plus grand radiotélescope du monde. L’instrument a été mis en service le 31 mars 2021. Les chercheurs chinois ont déjà détecté par le passé des signaux électromagnétiques remarquables avec cet instrument.

Toutefois, les signaux auxquels le rapport fait référence seraient si particuliers qu’ils méritent une attention et une investigation plus poussée, selon le chercheur principal Zhang Tonjie. Mais ces signaux exceptionnels pourraient aussi n’être qu’un type particulier d’interférence radio et devraient faire l’objet d’une étude plus approfondie, a déclaré le scientifique à Bloomberg.

L’équipe qui utilise le nouveau radiotélescope pour scruter les preuves de vie extraterrestre est composée de l’Université normale de Pékin et de l’Observatoire astronomique national de Chine. L’Université américaine de Berkeley est également impliquée dans le projet. L’équipe a déjà détecté deux signaux suspects en 2020 et a pu observer un autre signal étrange cette année alors qu’elle observait des exoplanètes.

Selon Zhang, le Sky Eye jouerait un rôle crucial dans la recherche de civilisations extraterrestres.

« Un milieu intergalactique déroutant et mystérieux »

La raison exacte pour laquelle le rapport des chercheurs a été retiré après sa publication n’est pas tout à fait claire. Cependant, le message a été massivement partagé sur les médias sociaux chinois avant de disparaître du site web de Sci-Tech Daily. D’autres médias d’État chinois viennent également de commencer à reproduire l’histoire, bien que l’angle soit clairement différent.

« Une équipe internationale dirigée par des scientifiques chinois a détecté et localisé le premier sursaut radio rapide (FRB) répétitif à activité persistante à l’aide du plus grand radiotélescope du monde », a rapporté le journal d’État Global Times.

De tels signaux FRB intéresseraient les scientifiques car ils permettent de mieux comprendre le « milieu intergalactique confus et mystérieux », rapporte le Cornell Chronicle.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20