La bible des altcoins: tout ce qu’il faut savoir sur les 21 monnaies numériques les plus remarquables de l’univers crypto

Il n’y a pas que le bitcoin, le DOGE ou l’ether dans la vie numérique, le monde des cryptomonnaies offre un paysage riche d’une multitude de pièces alternatives différentes à utiliser et dans lesquelles investir. Voici un tour d’horizon des 21 altcoins les plus intéressants du moment repérés par Business AM.

1. Shiba Inu

De nombreuses imitations du dogecoin, immensément populaire, commencent à apparaître. Prenez le Shiba Inu (SHIB) par exemple. L’idée derrière cette pièce est la même que celle du DOGE: une crypto qui ne s’élèvera qu’en fonction de l’engouement que ses investisseurs pourront susciter pour cette pièce-mème.

Un Shiba Inu coûtait encore 0,00002 dollar le 14 mai dernier. C’est environ 25.000% supérieur au prix qu’il avait un mois plus tôt. Cette semaine-là, la valeur de la monnaie a augmenté de plus de 1.500%.

Le SHIB commence également à devenir négociable sur de plus en plus de plateformes. En mai, la plus grande bourse de cryptomonnaies du monde, Binance, a sauté dans le train.

Au fait, il existe d’innombrables autres cryptos inspirées de ce même chien tout mignon: DogeCash, Kishu Inu, UnderDog, renDOGE, DogeToken, DogeFi, DogeSwap…

2. EOS

Block.one, le développeur de la monnaie numérique EOS, a levé 10 milliards de dollars auprès d’investisseurs en mai dernier pour entrer dans la nouvelle bourse de cryptos Bullish.

Le mois dernier, cette pièce, qui vaut environ 10 dollars, était déjà en hausse d’environ 65%. Avec le lancement de Bullish en vue, ses investisseurs espèrent de nouvelles hausses de prix.

Block.one a investi 20 millions de pièces EOS pour une valeur d’environ 250 millions de dollars dans le projet. La date exacte du lancement de Bullish est encore inconnue.

3. Nano

La pièce a été créée en 2015 par l’Américain Colin Lemahieu et fonctionne sur sa propre blockchain appelée ‘block-lattice’. Chaque ‘portefeuille’ numérique possède son propre code de blockchain au sein du réseau.

Le nano ne peut par ailleurs pas être miné. Les pièces ont été distribuées en 2017 principalement en résolvant des captchas en ligne. La crypto a récemment gagné en popularité en raison de sa nature écologique. En un an, la valeur du nano a augmenté de 1.634,8%.

4. Monero

Monero (XMR) signifie ‘monnaie’ en espéranto. Cette cryptomonnaie a été créée en 2014 en tant que cousine du Bytecoin avec pour base la même philosophie que celle que le développeur Nicolas van Saberhagen a exposée dans son livre blanc CryptoNote en 2013.

Ce qui rend le monero particulièrement unique, c’est sa capacité à cacher les données des transactions entrantes et sortantes aux personnes qui consultent la blockchain. Contrairement à un paiement en bitcoins, où le montant ainsi que l’expéditeur et le destinataire sont visibles.

C’est pourquoi le monero est souvent classé dans la catégorie des monnaies privées.

5. Solana

Le Solana (SOL) a été lancé en 2017 par l’Américain Anatoly Yakovenko. La particularité du SOL est que la monnaie ne fonctionne pas par ‘preuve de travail’, comme le bitcoin ou l’ether, mais par ‘preuve d’histoire’. De cette manière, la blockchain Solana supprime le contrôle des bots et des mineurs sur certaines données de transaction, ce qui offre une plus grande sécurité.

La vitesse de la blockchain de Solana est également réputée. ‘Notre réseau peut fonctionner aussi vite que la lumière’, a un jour plaisanté Yakovenko.

6. Dai

Cet altcoin est en fait un stablecoin sur le réseau blockchain Ethereum qui, tout comme le tether (USDT), est lié à la valeur du dollar.

L’originalité du Dai est qu’il garantit d’autres cryptomonnaies à chaque fois qu’une nouvelle pièce DAI est minée.

La pièce a été conçue par l’organisation décentralisée MakerDAO, créée en 2015 par le Danois Rune Christensen.

7. Celsius

Le Celsius (CEL) est la pièce phare d’un système bancaire numérique doté de ses propres services financiers pour les investisseurs en cryptomonnaies.

Lancé en 2018, le réseau Celsius récompense les utilisateurs qui déposent des cryptomonnaies sur un de ses comptes. Dans cette cryptobanque, il est même possible de contracter des prêts et de recevoir des intérêts sur les portefeuilles de cryptomonnaies.

Le prix de la monnaie s’est bien maintenu autour des 6,53 dollars pendant le crash du bitcoin. Avec une capitalisation de 1,6 milliard de dollars, le celsius est la 64e plus grande cryptomonnaie.

8. Waves

Le waves (WAVES) est la monnaie numérique de l’écosystème blockchain qui porte le même nom.

Le réseau Waves est en fait une usine à cryptomonnaies. Il permet aux utilisateurs de concevoir et de lancer leurs propres cryptos.

Aucune connaissance en programmation n’est nécessaire pour créer et échanger ces pièces. Et les créations des utilisateurs sont entièrement gérées par la blockchain Waves elle-même.

L’entrepreneur Sasha Ivanov a eu cette idée en 2016. Avec une capitalisation de 2,4 milliards de dollars, le WAVES est actuellement la 49e plus grande cryptomonnaie au monde.

9. Polygon

Polygon met en place un système dit ‘multichaîne’, ou une sorte d’internet du code blockchain, par le biais du réseau Ethereum.

Ce n’est pas la seule cryptomonnaie qui tente de le faire (Polkadot, Cosmos et Avalance ont également cet objectif), mais c’est la seule qui soit pleinement intégrée à l’écosystème sécurisé et diversifié d’Ethereum.

10. Filecoin

Le filecoin (FIL) a peut-être été durement puni lors du crash des cryptomonnaies, mais il reste un altcoin intéressant, et est à ce jour la 25e plus grande cryptomonnaie avec une capitalisation d’un peu moins de 5 milliards de dollars.

Le projet Filecoin a été conçu en 2014 par l’informaticien Juan Benet comme une couche incitative supplémentaire au-dessus de son Interplanetary File System (IPFS), une sorte de stockage peer-to-peer universel.

L’espoir est que la blockchain Filecoin puisse permettre de stocker les informations les plus précieuses de l’humanité de manière décentralisée.

11. Celo

La cryptomonnaie celo est l’une des deux pièces de la blockchain Celo, avec le stablecoin celo dollar (CUSD), qui est lié au dollar américain.

Ce réseau utilise les numéros de téléphone comme clé d’identification publique dans les transactions. Ce faisant, le celo vise à encourager l’utilisation des cryptomonnaies parmi les utilisateurs de smartphones qui n’ont pas accès aux services bancaires en ligne dans leur pays d’origine.

12. Litecoin

Le litecoin (LTC) a été développé en 2011 par Charlie Lee, un ancien employé de Google.

La pièce est souvent considérée comme le petit frère du bitcoin, car elle était basée sur le même protocole que le BTC. Comme son aîné, elle dispose d’un plafonnement du nombre de litecoins au-delà duquel il est impossible d’aller. La blockchain du LTC ne peut contenir qu’un maximum de 84 millions de litecoins.

Le litecoin, comme son nom le laisse penser, est beaucoup plus rapide que son grand frère le bitcoin. Une transaction avec cette pièce ne prendrait que 2,5 minutes. Avec le bitcoin, cela prend au moins 10 minutes.

13. Basic Attention Token

Le prix du ‘Basic Attention Token’ a augmenté de 260% en un an pour atteindre un prix de 74 cents.

Lorsque la pièce a été lancée en 2017, son départ a été l’un des plus réussis de tous les temps. Dans les 60 secondes qui ont suivi son apparition sur les bourses de cryptomonnaies, 35 millions de dollars ont été injectés par les investisseurs.

Le BAT est en fait une pièce publicitaire qui est distribuée aux utilisateurs qui regardent des publicités. Les agences de pub peuvent également diffuser des annonces sur la blockchain BAT et ainsi gagner des pièces.

14. Helium

66e plus grande monnaie numérique en termes de capitalisation, l’helium (HNT) s’est maintenu ces derniers jours alors que la plupart des cryptos ont été durement touchées par le déclin du bitcoin.

En mai, le HNT a atteint son plus haut sommet avec un prix de 20,76 dollars.

Alors, qu’est-ce qui rend l’helium si attrayant? La cryptomonnaie utilise son réseau blockchain pour connecter ensemble toutes sortes d’appareils de l’’Internet des objets’ (IoT). Pour rappel, il s’agit de tous ces appareils ‘intelligents’ qui utilisent l’internet pour leur fonctionnement.

Il est possible de miner des heliums à son domicile en utilisant simplement des appareils intelligents connectés au réseau du HNT.

15. VeChain

Le réseau blockchain à l’origine du VeChain (VET) avait quelque chose à fêter en mai dernier. Un million de personnes utilisent désormais l’écosystème.

Le projet VeChain vise à utiliser sa blockchain pour offrir des solutions aux entreprises, notamment pour lutter contre la contrefaçon de produits de marque et le commerce illégal de crédits carbone.

Le gouvernement chinois a récemment remarqué l’utilité de la cryptomonnaie. Des responsables politiques de la métropole de Shanghai ont visité les bureaux de VeChain à Singapour afin de discuter d’un partenariat.

VeChain est la 10e plus grande cryptomonnaie, avec une capitalisation de 7,5 milliards de dollars.

16. Cat Token

Le dogecoin (DOGE) et le Shiba Inu (SHIB) ne sont pas les seuls ‘memecoins’ à être sous les feux de la rampe. Le Cat Token commence également à gagner en popularité.

Le projet CAT est né d’une communauté blockchain qui dit aimer incroyablement les chats. Dès le départ, la pièce était destinée à devenir ‘la plus grande pièce mème de tous les temps’.

Il existe un total de 15 millions de pièces CAT, qui valent actuellement environ 0,21 dollar chacune. 4 millions de ces pièces seront bientôt retirées par la communauté. Il n’y a pas d’explication claire à cette décision.

Le projet CAT travaille également sur des mèmes et des cartes à collectionner qui seront vendus comme des NFT.

17. Handshake

Sur le code blockchain de Handshake (HNS), les domaines Internet sont répartis entre les propriétaires des pièces.

Handshake vise ainsi à créer une plateforme décentralisée pour les noms de domaine, avec une absence totale de tierce partie servant d’intermédiaire entre la propriété des noms et les sites web.

La cryptomonnaie a été fondée en 2020 par Joseph Poon et Andrew Lee. Les deux hommes avaient auparavant une expérience dans le monde de la blockchain. Poon a même travaillé avec le créateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, sur Plasma. Il s’agit d’une solution logicielle pour l’évolutivité de l’écosystème Ethereum.

18. Life Token

Life Token (LTC) est une cryptomonnaie qui se concentre sur le soutien aux organisations caritatives. La pièce fait partie de la blockchain Binance Smart Chain.

Life Token est particulièrement engagé dans la prévention du suicide. 5% de tous les frais de transaction avec Life Token sont versés à un certain nombre de lignes d’assistance contre le suicide à travers le monde.

La crypto a connu un succès honorable au cours de l’année écoulée, mais elle a pris de sérieux coups depuis les dernières corrections du bitcoin.

19. Terra

Terra (LUNA) est un réseau blockchain qui propose des stablecoins (des cryptomonnaies dont la valeur est liée à une monnaie fiduciaire) et les combine avec les protocoles de confidentialité du bitcoin.

Fondé en 2019, le réseau Terra a depuis lancé une monnaie pour le dollar américain, ainsi que le won sud-coréen et le tugrik mongol.

La principale devise de Terra est le LUNA, qui coûte environ 6,65 dollars. Le LUNA est principalement utilisé pour équilibrer le prix des différents stablecoins sur le réseau Terra.

20. Telcoin

En 2017, Singapour a lancé la cryptomonnaie Telcoin (TEL) sur la blockchain d’Ethereum.

Telcoin se concentre sur le marché des télécommunications. La monnaie numérique a conclu des partenariats avec plusieurs grands acteurs des télécoms pour faciliter les paiements mobiles et l’utilisation des portefeuilles électroniques.

Son cofondateur Paul Neuner avait 12 ans d’expérience dans le secteur des télécommunications avant de décider de fonder la cryptomonnaie avec l’entrepreneur Claude Eguienta.

Depuis, le telcoin est devenu la 58e plus grande cryptomonnaie au monde avec une capitalisation de 1,5 milliard de dollars.

21. Chainlink

Fondée en 2017, la cryptomonnaie Chainlink (LINK) est une application blockchain pour l’utilisation universelle de ‘contrats intelligents’. Il s’agit de contrats numériques en peer-to-peer qui ne nécessitent pas de confirmation par un tiers.

Ces dernières années, Chainlink a grandi pour devenir la 14e plus grande crypto au monde, avec une capitalisation de 10,3 milliards de dollars.

Un succès qui n’a pas échappé au reste du monde. En 2020, Chainlink a été désigné par le World Economic Forum (WEF) comme l’un des pionniers technologiques les plus importants de notre époque.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés