Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

Instagram risque une amende de 500 milliards de dollars pour avoir volé des données biométriques

Logo Business AM
Tech

12/08/2020 | Sofie Van Waeyenberghe | 4 min de lecture

Facebook-CEO Mark Zuckerberg (EPA-EFE/ERIK S. LESSER)

Instagram est accusé d’avoir détourné illégalement les données biométriques de ses utilisateurs à leur insu.

Un procès collectif va être lancé contre Facebook, la société détentrice d’Instagram. Les utilisateurs affirment qu’Instagram dispose d’un outil qui s’appuie sur une technique de reconnaissance faciale pour identifier les personnes à partir de photos. L’entreprise aurait ensuite créé un template sur base des critères physionomiques de ses utilisateurs pour les reconnaître sur d’autres visuels. 

Reconnaissance  faciale

Instagram a admis que ses utilisateurs avaient la possibilité de ‘taguer’ d’autres personnes sur les photos depuis cette même base de données. La société a tenté de se défendre, en expliquant que ce point était mentionné dans les conditions d’utilisation. Un argument qui manque de poids pour les plaignants qui affirment qu’Instagram scanne également les images d’autres utilisateurs, même lorsque ces derniers ne sont pas inscrits sur le plateforme. Ce qui signifie que même si un utilisateur n’est pas sur Instagram mais qu’une photo de lui est publiée sur le réseau social, ce dernier crée automatiquement un profil pour l’internaute.

C’est justement ce point qui pose problème aux plaignants, car selon l’État de l’Illinois, il s’agit d’une violation de la loi. La disposition légale de l’État stipule qu’il est interdit de collecter des données biométriques sans le consentement de la personne qui figure sur la photo.

Facebook

Une fois que Facebook a collecté les données biométriques de ses utilisateurs sur Instagram, l’entreprise les utilise pour améliorer ses programmes de reconnaissance faciale pour tous les produits qu’elle possède, y compris son application Facebook. Le géant américain partage ensuite ces informations parmi les différentes parties de l’entreprise. ‘Facebook partage ces informations sans en informer ses utilisateurs, ce qui est pourtant exigé par la loi de l’Illinois’, peut-on lire dans la plainte. 

Ce n’est pas la première fois que l’État se confronte au réseau social. Le mois dernier, la société avait proposé un règlement à l’amiable à hauteur de 650 millions de dollars. Facebook aurait en effet utilisé un outil de reconnaissance faciale similaire pour identifier ses utilisateurs sans leur consentement.

Pas moins de 100 millions d’utilisateurs sur Instagram seraient concernés par cette affaire. Selon le code pénal de l’Illinois, Instagram s’expose à une amende qui se chiffre entre 1.000 et 5.000 dollars par infraction (500 milliards de dollars au total si l’entreprise est condamnée), alors que la valeur marchande de l’entreprise est actuellement estimée à 740 milliards de dollars.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.016.799
  • Nombre
    de décès
    960.634
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks