Marchés:
Chargement en cours…

MARDI 22 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

La théorie du complot QAnon compte des millions d’adeptes – encore une fois – sur Facebook

Logo Business AM
Politique

12/08/2020 | Dominique Dewitte | 6 min de lecture

(AP Photo/Matt Rourke)

Une enquête interne de Facebook a révélé que des milliers de groupes et de pages soutenaient encore la théorie du complot QAnon. Certaines pages comptent des milliers de membres et d’abonnés.

Les résultats de l’enquête ont été communiqués par un employé de Facebook à la chaîne d’information américaine NBC. Ils apportent un nouvel éclairage sur la taille et la portée de la communauté QAnon sur le réseau social de Mark Zuckerberg. C’est un nouveau défi pour Facebook dans sa bataille contre les fake news, les messages haineux et le contenu préjudiciable.

Les réseaux sociaux ont joué pendant longtemps un rôle essentiel dans la propagation de mouvement comme QAnon ou les anti-vaccins. Ils doivent maintenant réussir la tâche impossible de ‘repousser le dentifrice dans le tube’.

L’étude montre aussi que QAnon n’est plus un phénomène marginal, mais un mouvement politique dominant, basé sur une idéologie dangereuse, qui fait des ravages dans la société américaine.

QAnon, qu’est-ce que c’est ?

QAnon est une théorie selon laquelle Donald Trump mène une guerre secrète contre ‘l’État profond’. Presque tous les démocrates ou les bureaucrates qui ont leur mot à dire aux États-Unis font partie d’une organisation secrète ou d’une ‘cabale’, nommée ‘l’État profond’. QAnon regroupe les personnes qui croient en cette idéologie, ce qui alimente la théorie, et se fait à l’insu de ceux qui n’appartiennent pas au groupe.

Le mouvement est né en 2016 sur 4Chan, un forum Internet où les utilisateurs peuvent publier des messages et des images de manière anonyme. Un utilisateur, surnommé simplement ‘Q’, y a lancé une série de théories du complot.

Trump contre le monde

Les partisans de QAnon (ce qui signifie Q Anonymous) pensent que Q occupe une place très élevée dans le gouvernement américain. Ce poste lui permet de tenir les membres informés de la lutte de pouvoir majeur qui a lieu dans les coulisses. Le président Trump doit affronter un gouvernement mondial secret composé d’élite politique et de stars hollywoodiennes. Ensemble, ils tiennent aussi un réseau de pédophilie.

Comme expliqué plus haut, Q a lancé une foule de théories du complot qui se retrouvent maintenant dans l’idéologie QAnon. Par exemple, le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un serait un ancien agent de la CIA, Lady Diana aurait été assassinée pour avoir tenté de déjouer les attentats du 11 septembre 2001, John Kennedy Jr.serait toujours en vie ou encore Angela Merkel serait petite-fille d’Adolf Hitler.

Trump ne s’est jamais opposé à ces théories

Des républicains sont également tombés dans le piège de QAnon. 19 membres du groupe sont sur les listes électorales de la Chambre des représentants pour les élections de novembre. Trump lui-même ne s’est pas opposé publiquement à ces théories. Et il a même tendance à leur fournir plus d’éléments. On pense notamment à ce tweet où il laisse sous-entendre que le réchauffement climatique est une invention chinoise dans le but de mettre à mal l’industrie américaine. Il a ensuite aidé à la naissance du mouvement ‘Birther’ qui affirme que Barack Obama n’est pas né aux États-Unis et ne pouvait donc pas être président.

Selon une analyse de Media Matters, Trump a mentionné ou retweeté des comptes Twitter liés à QAnon plus de 185 fois.

Le FBI, quant à lui, a qualifié l’organisation de ‘menace terroriste potentielle’, impliquée dans une intervention armée, des tentatives d’enlèvement, des discours de haine, des traques, des fusillades et au moins deux meurtres.

Le sigle ‘Q’ se retrouve jusque dans les meetings du président Donald Trump. (Isopix)

Réaction de Facebook

La question est maintenant de savoir si les résultats de l’enquête seront publiés. Selon deux employés de l’entreprise, il existe un précédent dans la manière d’aborder un groupe appartenant à un mouvement complotiste comme les anti-vax. Leur visibilité a été fortement réduite. Leurs messages ne sont plus proches d’une publicité pour ne pas associer les deux à une vision négative. Leur présence dans les résultats d’une recherche a aussi été diminuée.

Selon Facebook, des mesures sont effectivement prises contre QAnon. Et cela a ‘à l’encontre de tous les partis et pages qui violent nos règles’, a déclaré un porte-parole. Ce dernier demande que son nom ne soit pas mentionné, car il a peur des représailles de la communauté QAnon.

Plus tôt ce mois-ci, Twitter a déjà fermé des milliers de comptes QAnon.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    31.016.799
  • Nombre
    de décès
    960.634
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    102.295
  • Nombre
    de décès
    9.948
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks