Forte augmentation des cas de dengue dans le sud de la France. Et cela a à voir avec le changement climatique

La dengue, une infection virale propagée par les moustiques, est une maladie courante dans certaines régions d’Asie et d’Amérique latine. Ces derniers mois, cependant, une épidémie de dengue transmise localement a été observée dans le sud de la France. Et les autorités sanitaires françaises ont mis en garde contre d’autres cas. Ils établissent également un lien entre l’épidémie et le changement climatique, qui fait que les moustiques porteurs de la maladie se développent de plus en plus en Europe.

Les infections transmises par les moustiques font partie des maladies infectieuses les plus étroitement liées au changement climatique et d’autres changements planétaires. Le réchauffement, la sécheresse, les fortes pluies et les inondations favorisent la propagation des moustiques. La déforestation et l’urbanisation sont des facteurs qui y contribuent aussi grandement.

La dengue ou fièvre dengue est transmise par la piqûre d’un moustique infecté, en l’occurrence le moustique tigre. Cette espèce est originaire d’Asie, mais s’est répandue dans d’autres parties du monde sous forme de larves avec l’exportation de toutes sortes de marchandises. Aujourd’hui, le moustique tigre est également présent en Amérique et s’est établi en Europe, notamment en France, en Belgique, en Espagne, au Portugal, en Italie et en Grèce, entre autres.

Le nombre de cas de dengue signalés à l’OMS a été multiplié par plus de huit au cours des deux dernières décennies

Les symptômes de la dengue comprennent la fièvre, de violents maux de tête, des douleurs derrière les yeux, des douleurs musculaires et/ou articulaires, des éruptions cutanées, des ecchymoses faciles, des saignements de nez et de gencives. La dengue peut évoluer vers une forme plus grave, appelée fièvre hémorragique de la dengue (DHF). La DHF peut être fatale si elle n’est pas reconnue et traitée à temps.

Les autorités sanitaires françaises signalent 47 cas entre le 1er mai et le 1er septembre. Il s’agit d’une augmentation significative. La maladie est apparue dans les provinces d’Occitanie et de Provence-Alpes-Côte d’Azur, principalement dans le département des Alpes-Maritimes (31 cas), suivi du Var (sept cas), de la Haute-Garonne (quatre cas), des Hautes-Pyrénées (quatre cas) et des Pyrénées-Orientales (un cas). Il y a eu un cas de dengue autochtone en 2021, 12 cas en 2020, deux en 2019 et huit en 2018. Pour être clair, il s’agit de cas contractés en France et non de personnes piquées quelque part dans une zone où la dengue est endémique.

La dengue n’a pas de traitement spécifique. La maladie est sous-estimée et près de la moitié de la population mondiale est à risque. On estime que la dengue infecte chaque année entre 100 et 400 millions de personnes, causant 20.000 décès. Le nombre de cas de dengue signalés à l’OMS a été multiplié par plus de huit au cours des deux dernières décennies, passant de 505.430 en 2000 à 5,2 millions en 2019.

Le virus du Nil occidental en Italie

La dengue n’est pas la seule maladie tropicale transmise par les moustiques qui est en augmentation en Europe. Plus de 570 cas de virus du Nil occidental ont été enregistrés en Europe cette année. La plupart d’entre eux se trouvent en Vénétie, dans le nord de l’Italie. Il semble que les plaines de la Vénétie soient en train de devenir un habitat idéal pour les moustiques culex, qui (transmettent) le virus.

Le changement climatique exacerbera jusqu’à 58% des maladies infectieuses avec lesquelles les gens entrent en contact dans le monde. Et cela va des virus les plus courants aux maladies mortelles comme la peste, selon une nouvelle étude. Sur les 375 maladies humaines les plus courantes, les chercheurs ont constaté que 218 seront influencées par le changement climatique.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20