Bill Gates : « Il est faux de penser que les gens vont changer radicalement leur mode de vie parce que le climat se réchauffe »

Bill Gates, cofondateur de Microsoft, a estimé dans un podcast de Bloomberg qu’il était faux de penser que les gens allaient changer radicalement leur mode de vie parce que le climat se réchauffe. « Pour cela, il faut changer les désirs humains, et c’est très difficile », fait-il écho.

Gates est convaincu que nous ne résoudrons pas le problème du réchauffement climatique en consommant moins. Cependant, les organisations de défense du climat sont convaincues que c’est précisément ce qu’il faut pour minimiser l’impact d’une crise climatique.

Un mode de vie différent

« Il est faux de penser que les gens vont changer radicalement leur mode de vie parce que le climat se réchauffe », a-t-il déclaré dans un podcast de Bloomberg enregistré en août. « La plupart des individus ne changeront pas leur comportement si cela signifie qu’ils vont vivre moins confortablement ».

Selon lui, il est pratiquement impossible d’imposer un certain style de vie aux gens. « Même si les personnes et les pays riches réduisent leurs dépenses, cela n’entraînera pas une réduction drastique des émissions de CO2 », se fait-il l’écho. Gates lui-même, d’ailleurs, paie 9 millions de dollars par an pour compenser ses propres émissions de gaz à effet de serre. Même s’il admet lui-même que les pays riches et les particuliers « font leur part pour lutter contre le réchauffement climatique » de cette manière, cela ne résout pas le problème.

« Une prime verte »

M. Gates plaide ainsi en faveur des technologies qui offrent une alternative aux méthodes conventionnelles d’aujourd’hui. Pensez, par exemple, aux sources d’énergie renouvelables comme alternative au pétrole et au gaz.

Ce faisant, le milliardaire parle d’une « prime verte ». C’est la différence de coût entre la manière conventionnelle et la manière sans carbone de faire quelque chose. Pour lutter efficacement contre le changement climatique, Gates estime que la prime (lire : l’écart de coût) doit systématiquement diminuer dans tous les secteurs de l’économie avant de disparaître.

Afin de combler ce fossé, Bill Gates, par l’intermédiaire de son fonds d’investissement Breakthrough Energy Ventures, investit dans des start-ups qui travaillent sur des méthodes de production plus écologiques.

Enfin, Gates note que la guerre en Ukraine oblige l’Union européenne à se rabattre sur les combustibles fossiles. « À court terme, il faut envisager n’importe quelle solution, même si elle implique une augmentation des émissions. Le plus tôt cette guerre sera terminée, le mieux ce sera », avance-t-il.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20