Fini la magie: Disney ferme ses parcs en France et aux États-Unis

Pixabay

Le groupe Disney a annoncé fermer ses célèbres parcs d’attraction à Paris, en Californie et en Floride jusqu’à fin mars ‘par principe de précaution’ contre l’épidémie de coronavirus. Il en va de même pour le parc Universal à Hollywood. 

Voilà une nouvelle qui devrait briser le cœur de nombreux enfants (et sans doute d’adultes aussi). Face à la propagation du coronavirus dans le monde entier, Disney ferme désormais les portes de ses parcs d’attraction. À commencer par le complexe de Los Angeles, en Californie, qui comptait 18,7 millions de visiteurs en 2018. Le groupe a annoncé qu’il serait inaccessible dès ce samedi 14 mars, bien ‘qu’aucun cas de Covid-19 n’a été signalé à Disneyland Resort’. Il s’agit surtout d’agir ‘dans l’intérêt de nos visiteurs et employés’ et en conformité avec les préconisations du gouverneur de Californie, a expliqué un porte-parole de Disney.

Le groupe a ensuite annoncé la fermeture de Disney Worlds à Orlando (Floride) qui prendra effet dès dimanche 15 mars. Un coup dur, puisqu’il s’agit du premier parc de loisirs au monde en termes de fréquentation (près de 21 millions de visiteurs en 2018 selon les professionnels). Disneyland Paris fermera également ses portes à compter de dimanche et jusqu’à la fin du mois. Ici aussi, il s’agit du premier du secteur en Europe avec quelque 10 millions de visiteurs par an. Trois salariés y ont pour l’instant été contaminés au coronavirus.

Les hôtels des deux sites resteront toutefois en activité ‘jusqu’à nouvel ordre’. Disney a aussi décidé de suspendre toutes ses croisières dans le monde pour le mois de mars, a précisé le groupe dans un communiqué à l’AFP.

Employés payés

‘Nous allons surveiller la situation et suivre les avis et recommandations des autorités fédérales et locales ainsi que des agences sanitaires. Disney continuera à payer ses employés’ pendant la suspension de ses activités, a toutefois précisé le porte-parole de Disneyland.

En Asie, Disney a fermé ses parcs d’attraction depuis des semaines mais le complexe de Shanghai, en Chine, a pu rouvrir partiellement cette semaine. Au Japon, la fermeture de Disneyland et DisneySea à Tokyo a cependant été prolongée de deux semaines, jusqu’à début avril.

Autre victime collatérale du coronavirus: le film Mulan de Disney en live action qui a été reporté. Le long-métrage tant attendu devait sortir sur les écrans américains dans deux semaines, mais les spectateurs devront encore patienter. D’autres films à gros budget ont été entraîné par les difficultés de l’industrie du divertissement face à l’épidémie. Chez Disney, ont également été déprogrammés Affamés (Antlers) et Les Nouveaux Mutants, sans fixer d’autre date. Universal a lui décidé de décaler d’un an le neuvième épisode de Fast and Furious, en avril 2021.

Universal ferme

Universal qui ferme également son très prisé parc d’attractions à Hollywood dès samedi, et ce pour deux semaines. ‘Nous prévoyons une réouverture le 28 mars et nous continuons à surveiller la situation’, indique Universal Studios dans un communiqué.

De nombreux événements culturels ont déjà été annulés ou reportés en Californie, parmi lesquels le fameux festival de Coachella, qui réunit annuellement des milliers de célébrités sous le soleil d’Indio, près de Los Angeles. Le festival du film de Beverly Hills et le rassemblement consacré à la pop culture WonderCon ont également été touchés. Le sport n’est pas en reste, de nombreux matches et événements sportifs ayant été annulés, comme la saison de NBA suspendue jusqu’à nouvel ordre.

Lire aussi: