Facebook vous avertira si vous partagez un article trop ancien

EPA

Face à la déferlante des fake news liées au coronavirus, le géant du réseau social avait déjà annoncé s’attaquer au problème et œuvrer pour une meilleure régulation des contenus. Aujourd’hui, Facebook va un cran plus loin : une notification sera désormais affichée si un internaute poste un article publié il y a plus de 3 mois. 

La lutte contre la désinformation continue chez Facebook, qui a été accusé à maintes reprises d’être trop complaisant avec les fake news. Dans sa dernière annonce en date, Facebook déclare avoir mis au point une fonctionnalité capable d’enclencher une notification lorsqu’un internaute souhaite partager un article datant de plus de 90 jours. 

‘Au cours des derniers mois, nos recherches en interne ont révélé que le temps était un élément clé dans un article. Il peut inciter les lecteurs à partager (ou non) une information sur leur profil’, pouvait- on lire dans l’annonce faite par Facebook. ‘Les éditeurs ont d’ailleurs exprimé leur inquiétude quant au fait que des articles plus anciens soient fréquemment partagés sur les réseaux sociaux et par conséquent, présentés comme des éléments nouveaux, ce qui peut tromper les gens’.

Crédit Photo : Facebook

L’actualité évoluant à une vitesse ascensionnelle, le contenu d’un article peut se voir fortement modifié en 90 jours. Facebook veut donc éviter que ses utilisateurs ne partagent de vieux articles. La personne sera désormais avertie de l’ancienneté de l’article par une notification qui indiquera aussi la date approximative à laquelle l’article a été publié (6 mois, 1 an, etc.) L’utilisateur aura alors le choix de terminer sa publication ou de revenir en arrière. Cette notification, qui est en cours de déploiement, sera activée chez tous les utilisateurs Facebook. 

En 2016 déjà, Facebook avait développé une fonctionnalité semblable, sous forme de pop-up qui surgissaient lorsqu’un article n’était pas fiable. L’utilisateur pouvait alors cliquer sur deux indicateurs de fact-checking avant de poster l’article.

Crédit Photo : Facebook

Il se pourrait toutefois que Facebook ne s’arrête pas là : ‘(…) au cours des prochains mois, nous allons également tester d’autres types de notifications. Nous travaillons également sur une notification similaire pour les articles qui mentionnent le COVID-19. La notification informera l’utilisateur de la source de l’article, et redirigera la personne vers un centre d’information COVID-19 pour obtenir des informations sanitaires fiables.’