En trois ans, l’Australie a perdu 30% de ses koalas: « Les vrais chiffres sont probablement encore pires »

Ces dernières années, l’Australie n’a pas été épargnée par les catastrophes. Et les koalas ont été en première ligne. Sans compter les dégâts causés par les actions directes de l’Homme, telles le défrichement de leur lieu de vie.

L’Australian Koala Foundation vient de procéder à un recensement du nombre de koalas qui peuplent encore l’Australie. Et son constat est alarmant. S’ils étaient encore 80.000 en 2018, ils ne seraient plus que 58.000 en 2021. C’est-à-dire une baisse d’un peu moins de 30% en à peine trois ans.

Dans certains Etats, comme la Nouvelle-Galles du Sud, on en compte plus de 40% en moins. Nulle part dans le pays l’ONG n’a identifié de zones où la population de koalas a augmenté.

L’étude a révélé qu’il n’y avait plus qu’une seule zone où l’on comptait plus de 5.000 koalas. Dans d’autres, ils sont moins d’une dizaine.

« Une action est impérative »

L’Australie a récemment été touchée par des sécheresses et des feux de brousse dévastateurs. Ce qui a eu pour effet de tuer de nombreux koalas, ainsi que de détruire leur habitat. A ces catastrophes s’ajoute le défrichement des terres mis en place par les promoteurs immobiliers pour construire davantage de maisons, et pour la constructions de routes, regrette l’Australian Koala Foundation.

« Je pense que tout le monde a compris, nous devons changer. Mais si ces bulldozers continuent à travailler, j’ai vraiment peur pour les koalas », a déclaré à Reuters Deborah Tabart, présidente de l’organisation.

« Les déclins sont assez spectaculaires », a-t-elle ajouté. « Je pense simplement qu’il est désormais impératif d’agir. Je sais que l’on peut se perdre dans ces histoires sans fin de disette et de destruction, mais ces chiffres sont parlants. Ils sont probablement pires. »

La fondation a notamment a notamment mis l’accent sur la Nouvelle-Galles du Sud, « où la sécheresse de ces dix dernières années vient d’avoir cet effet cumulatif: les systèmes fluviaux complètement à sec pendant des années, les gommiers rouges de rivière, qui sont l’élément vital des koalas, sont morts ».

En juin,  le gouvernement australien a invité la population à se prononcer sur la mise en place ou non d’un plan de relance national pour la Nouvelle-Galles du Sud, le Queensland et le territoire autour de Canberra. S’il est souhaité, ce projet permettra de relever le statut de protection des espèces menacées du koala de « vulnérable » à « en danger d’extinction ». Et d’appliquer des mesures pour protéger davantage le marsupial emblématique de l’Australie.

Les résultats de cette concertation sont attendus vendredi.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20