Elton John dénonce les ‘failles béantes’ de l’accord sur le Brexit: ‘L’industrie musicale est en train de mourir’

Elton John tire la sonnette d’alarme. (Chelsea Lauren/Shutterstock)

En janvier dernier, Elton John et une centaine d’autres artistes – dont Ed Sheeran, Roger Walters (Pink Floyd) ou encore Sting – avaient signé une tribune critiquant l’accord sur le Brexit et ses conséquences sur les musiciens britanniques. Six mois plus tard, il retape sur le clou et urge Londres de faire quelque chose.

Dans un long message publié sur sa page Instagram, Elton John a tenu à dénoncer l’impact du Brexit sur les artistes britanniques souhaitant faire des tournées dans l’Union européenne.

‘Pour parler franchement, nous courons actuellement le grave danger de perdre une génération de talents en raison des failles béantes dans l’accord commercial du gouvernement’, entame-t-il.

Le chanteur dénonce le ‘coût prohibitif des visas’ et autres documents nécessaires à ses pairs britanniques pour partir en tournée en Europe, une étape qu’il considère comme ‘essentielle au développement et à l’éducation’ des nouveaux artistes qui émergent.

En effet, depuis le 1er janvier dernier,  les musiciens et professionnels du spectacle ont besoin d’un visa pour les tournées de plus de trente jours dans l’Union européenne.

Avec son immense notoriété, Elton John a déjà, bien sûr, la capacité de faire face à ces frais supplémentaires. Il insiste sur le fait qu’il ne fait pas ça pour lui, mais bien pour ‘la nouvelle génération’, dont la carrière va ‘être paralysée avant même d’avoir commencé’.

‘Si j’avais dû, lors de mes débuts, affronter les problèmes financiers et logistiques que rencontrent les jeunes musiciens aujourd’hui, je n’aurais jamais pu construire les fondations de ma carrière et je doute fortement du fait que j’en serais là où j’en suis maintenant’, explique l’artiste de 74 ans.

Une rencontre infructueuse

‘Malgré la catastrophe qui menace, le gouvernement semble incapable, ou il ne veut pas, régler cette faille béante dans l’accord commercial et se contente de blâmer l’UE plutôt que de trouver des moyens de sortir de ce bazar’, regrette Elton John.

Et s’il se montre si pessimiste, c’est parce qu’il a déjà rencontré David Frost, le ministre britannique chargé du Brexit, le mois dernier. ‘Il a dit qu’essayer de résoudre ce problème était un long processus. Malheureusement, notre industrie n’a pas le temps. Elle est en train de mourir’, alerte-t-il.

Elton John demande donc au gouvernement de ‘trouver des solutions sur le court et le long terme pour s’assurer que l’industrie musicale britannique puisse s’épanouir’.

Et si son appel à l’aide n’était pas encore assez marquant, la star termine avec un argument financier de taille.

‘C’est une question de savoir si l’une des industries du Royaume-Uni les plus en réussite, qui représente 111 milliards de livres par an (128 milliards d’euros, ndlr), va être autorisée à prospérer et à contribuer grandement à notre richesse culturelle et économique, ou si elle va s’écraser et brûler’, conclut-il.

Sur le même sujet: