‘D’ici 2025, le Bitcoin vaudra un million de dollars’

Bitcoin – Isopix

Vous avez trouvé le dernier rallye du Bitcoin impressionnant? Alors, vous risquez d’être surpris par la suite. Selon Tom Palmaerts, observateur des tendances, et Olivier Van Duijn, PDG de Litebit, l’avenir du Bitcoin se dessine en rose. ‘Nous n’avons pas encore réellement vu ce dont la crypto est capable.’

Quel est l’avenir du Bitcoin et de la blockchain? Selon le futurologue et observateur des tendances Tom Palmaerts, nous ne sommes qu’au début de la révolution crypto. Dans un livre blanc sur les cryptomonnaies, il prédit une forte croissance de la plus connue des monnaies virtuelles.

Palmaerts a de bonnes raisons de penser que l’avenir sera marquée par les cryptos. Litebit, le courtier en cryptomonnaies pour lequel il a compilé sa vision du futur, a vu sa clientèle en Belgique augmenter de 62% au cours de l’année dernière. Et il ne s’agit pas que de ‘supporters de la victoire’. Selon Palmaerts, qui nous a accordé un entretien aux côtés du CEO Litebit, Olivier Van Duijn, le marché des cryptos vient seulement de s’ouvrir.

Un million de dollars par Bitcoin

Mais un million de dollars pièce, est-ce vraiment réaliste? ‘Sur base des dernières années, nous pouvons faire quelques prédictions pour l’avenir’, estime Tom Palmaerts. ‘On observe des cycles d’environ 4 ans au cours desquels les cryptomonnaies évoluent. C’est principalement dû aux halving de la plus célèbre des cryptos, le Bitcoin, qui engendre une division par deux de la rémunération des mineurs qui valident les transactions. L’année qui suit un halving est généralement une année record pour les investisseurs. Nous l’avons vu en 2017 (après le halving de 2016) et nous l’avons également vu après le halving de 2020. La rareté du BTC devient alors à chaque fois plus grande.’

Le Bitcoin est parfois surnommé le nouvel or. Un nombre total limité, des gouvernements qui n’interviennent guère, un investissement plutôt qu’un moyen de paiement, figurent parmi les arguments qui vont en ce sens. Et une comparaison avec l’étalon-or plaiderait également en faveur d’un cours du Bitcoin qui atteindrait un jour le million de dollars.

‘Selon le modèle Stock-to-flow du cryptoanalyste PlanB, c’est réalisable, à défaut d’être certain’, affirme Palmaerts. ‘Ce modèle compare la courbe du prix de l’or avec celle des prix du Bitcoin. PlanB a remarqué qu’elles correspondaient. Selon cette analyse, le Bitcoin atteindrait en effet 1 million de dollars.’

Mais bien sûr, la comparaison n’est pas parfaite, ajoute Palmaerts. ‘L’or est encore exploité, les stocks sont toujours abondants. Avec le Bitcoin, vous savez à l’avance qu’il y en aura un nombre limité. Cela alimente la pénurie.’

Bitcoin, le nouvel or. Ou presque…

Et le fait qu’il ne s’agisse pas d’or attire également d’autres investisseurs, plus que les premiers mineurs plutôt philosophes qui se sont dans un premier temps ralliés au livre blanc de Satoshi Nakamoto. ‘Le Bitcoin va devenir grand grâce à la génération Z’, estime Palmaerts.

‘Le monde des cryptos arrive à maturité. C’est clair. Chez Litebit, on constate également un changement. Il y a cinq ans, les clients étaient principalement issus d’un groupe cible plus jeune. Mais nous assistons aujourd’hui à un changement dans les portefeuilles, avec de plus en plus d’entrepreneurs expérimentés qui s’inscrivent également. Ils sont âgés de 30 à 45 ans, rationnels et bien informés’, explique Van Duijn. ‘Ils représentent déjà 26% de notre clientèle, alors que le groupe des moins de 30 ans en représente 34%. Ces derniers sont des investisseurs moins expérimentés qui veulent simplement gagner de l’argent.’

Les grands investisseurs sont arrivés

Les grands investisseurs commencent également à entrer dans la danse. JP Morgan Chase a sa propre cryptomonnaie. Un intermédiaire comme Grayscale propose désormais des options et des produits dérivés à l’investisseur qui désire des concepts familiers dans un monde nouveau. Et depuis peu, on peut même payer en Bitcoin sur Paypal.

‘Là aussi, nous voyons un profil très différent’, pointe Tom Palmaerts. ‘Il y a le simple investissement en Bitcoin, mais vous pouvez aussi vous plonger encore plus profondément dans le monde cryptos. On se retrouve alors avec des contrats intelligents, qui peuvent simplifier beaucoup de choses sur le plan administratif. Ou encore la finance décentralisée, dans laquelle les banques deviendraient inutiles et tout serait sécurisé.’

Des applications, pas des monnaies

C’est là que les autres monnaies entrent en jeu. Parce que la plupart des applications cryptos fonctionnent sur base de la Blockchain de l’Ethereum, la deuxième plus grande cryptomonnaie du monde. La valeur de l’Ethereum ne se situe donc pas dans la monnaie en tant que moyen de paiement, mais dans la Blockchain, et les applications qui s’y rattachent. ‘Vous pourriez alors investir dans ce qui vous intéresse’, explique Palmaerts. ‘Comme la nourriture, ou la technologie.’

‘En fin de compte, nous ne savons pas encore quelles monnaies auront de la valeur et lesquelles n’en auront pas’, concède Van Duijn. ‘Il est encore trop tôt pour le dire. C’est impossible à prévoir. Il y a des perles, des exemples fantastiques qui ont aussi un lien avec le monde réel. Et puis il y en a d’autres. Mais je n’ose me lancer dans des prédictions.’

Règles, règles, règles

Tout dépend de la manière dont les cryptos seront réglementées. ‘Nous sommes en faveur de plus de réglementation’, déclare Olivier Van Duijn. ‘Cela permettra de séparer le bon grain de l’ivraie et de renforcer la réputation des cryptos, qui n’est plus très bonne depuis longtemps. Mais grâce à des courtiers comme Litebit, les choses se sont améliorées. Notre devise est: rendez-le sûr’. Et il le pense. Van Duijn a notamment gagné ses galons chez Marktplaats.nl, qui a donné le ton à l’e-commerce aux Pays-Bas.

‘Qu’il s’agisse de vélos ou de cryptos: il faut rendre les choses sûres et attrayantes pour les gens. Ils doivent pouvoir vous trouver, savoir qu’il existe un service d’assistance pour les aider’, explique-t-il. ‘C’est un phénomène qui se répand désormais sur le marché. D’ici deux ans, nous espérons disposer d’une législation-cadre européenne.’

‘Mais les gens savent désormais qu’il est possible de procéder de façon sécurisée’, estime encore Van Duijn

‘Crypto investisseurs, les nouveaux riches’

Tom Palmaerts estime également qu’une réglementation accrue serait une bonne chose. ‘Cela semble aller à l’encontre du raisonnement anarchiste qui se cache derrière la crypto, mais ces premiers investisseurs trouveront de toute façon entre-temps leur chemin vers d’autres endroits. Nous assistons aujourd’hui à l’éclosion d’une nouvelle économie. Nous devons juste faire attention à ne pas encourager d’une part et contrôler d’autre part.’

Gérer cela ne sera pas une tâche facile, mais selon Palmaerts, il est clair que la crypto n’est qu’au début du chemin. ‘Dans cinq ans, les crypto-investisseurs seront les nouveaux riches.’

Lire aussi: