Des chercheurs néerlandais développent un spray nasal qui protège du Covid-19 pendant 24h

Un spray nasal pour nous immuniser contre le Covid-19 pendant 24h : ça marche sur les furets – Photo: Diana Polekhina / unsplash

Des virologues de l’Erasmus MC de Rotterdam ont mis au point un spray nasal qui protège les furets pendant 24 heures de toute infection au coronavirus. Ils voient là une solution pour les concerts, les festivals ou les voyages en avion.

Les soirées vous manquent ? À l’avenir, une dose de spray nasal pourrait vous protéger pendant 24 heures contre l’infection au Covid-19. C’est du moins l’intention des virologues de l’Erasmus MC de Rotterdam. Ils ont développé un inhibiteur de virus, qui empêche celui-ci de pénétrer dans les cellules pour s’y multiplier, explique le virologue Rik de Swart au journal néerlandais AD.

Les tests effectués sur les furets montrent qu’une injection protège pendant 24 heures contre l’infection par le SRAS-CoV-2, le virus qui cause le COVID-19. Les variants britannique et sud-africain ont également été testés, avec succès. Les résultats de la recherche ont été publiés dans la revue scientifique Science.

Les virologues y voient une solution possible pour offrir une protection à court terme et pour maintenir le taux de reproduction du virus à un bas niveau. Le produit pourrait s’avérer bien utile lors d’un concert, d’une représentation théâtrale, d’un festival ou d’un voyage en avion. Rappelons toutefois que, contrairement à un vaccin, il s’agit d’une solution temporaire, étant donné que la protection n’est efficace que le temps d’une journée.

Ce n’est pas pour tout de suite

Ces nouvelles sont prometteuses, mais nous ne nous dirigerons pas dans l’immédiat vers les salles de spectacle avec un spray nasal en poche. Les premiers tests effectués par les virologues ont été effectués sur quinze furets. Comme les humains, les furets attrapent des virus par les voies respiratoires supérieures et sont donc très sensibles au virus.

Le fait que les animaux ayant reçu une dose du produit soient restés protégés pendant vingt-quatre heures malgré des contacts avec des furets infectés est encourageant. Mais ce n’est qu’un premier petit pas.

De Swart estime que son équipe devra attendre au moins six mois avant d’obtenir l’autorisation d’effectuer des tests sur des humains. Le spray devra ensuite passer par plusieurs autres phases de test avant de pouvoir être produit puis commercialisé. Autrement dit: patience.