Début de la construction du plus long tunnel sous-marin routier et ferroviaire du monde

En Allemagne et au Danemark, les travaux pour un tout nouveau tunnel routier et ferroviaire ont commencé. Il passera sous le détroit de Fehmarn, large de 18 kilomètres. Le projet coûtera environ sept milliards d’euros et sera achevé en 2029.

« Le Fehmarnbelt est un projet de construction incroyablement important pour le Danemark et l’Allemagne, mais aussi pour toute l’Europe », souligne Benny Engelbrecht, ministre danois des transports. « C’est une étape importante dans la longue histoire de la liaison Fehmarn, et je me réjouis que nous ayons aujourd’hui donné le premier coup de pioche à Puttgarden, de sorte que nous travaillons désormais des deux côtés vers un objectif commun.

Un voyage considérablement raccourci

Le tunnel sera le plus long tunnel sous-marin du monde. Les 79 sections de tunnel différentes, d’une longueur de 219 mètres chacune, seront construites et coulées en cale sèche. Ensuite, elles seront réunies sous l’eau et pompées à vide. Au début de cette année, le maître d’ouvrage Vinci a commencé par la construction et l’installation des différentes parties. Actuellement, les travaux sont également effectués des deux côtés sur le terrain pour réaliser les entrées du tunnel.

Le nouveau tunnel aura en effet un impact sur les deux pays : un trajet en voiture entre Hambourg et Copenhague, par exemple, sera raccourci à moins de trois heures, et le trafic ferroviaire pourra également circuler beaucoup plus rapidement entre l’Allemagne et les îles danoises.

Une carte avec le tracé du tunnel. (photo: Femarn A/S)

Les voitures pourront traverser le nouveau tunnel en dix minutes, les trains en sept. « Le Fehmarntunnel ne rapproche pas seulement Hambourg et Copenhague, le projet a également un impact énorme sur la région du Schleswig-Holstein. Selon les calculs du modèle, l’emploi dans le district d’Ostholstein va croître considérablement grâce à l’amélioration de l’infrastructure de transport », se réjouit le ministre allemand des transports, Bernd Buchholz.

Le tunnel sous la mer Baltique aura cinq tubes (deux pour les voitures, deux pour le trafic ferroviaire et un tube de secours). Le projet terminé est attendu en 2029 et coûtera au total sept milliards d’euros. Les protestations des résidents locaux, qui craignaient que les travaux de construction aient un impact sur le tourisme local et la nature, ont été rejetées par le tribunal allemand.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20