Le Danemark entame le plus gros chantier de son histoire: un parc éolien sur une île artificielle

WINDMILL ON SEA AGAINST SKY

Le gouvernement danois a approuvé hier la construction de la première île artificielle de la mer du Nord dotée d’un parc éolien. Le projet permettra notamment de fournir de l’électricité à 3 millions de foyers danois.

Cette toute première île artificielle de la mer du Nord servira principalement de parc éolien. Elle va devenir un maillon important du réseau danois d’énergie verte. Les turbines produiront de l’énergie éolienne pour 3 millions d’habitants, mais contribueront également à l’approvisionnement en électricité des transports maritimes, des avions et de l’industrie.

Le projet est lié au plan d’investissement européen « Green Deal« . Ce plan consiste en une série d’objectifs de l’UE visant à convertir l’approvisionnement énergétique de la région en alternatives durables. L’UE veut faire de l’énergie éolienne la source d’énergie la plus importante d’ici dix ans. Depuis 1950, la capacité éolienne de l’UE a été environ multipliée par 25.

Plus grand que 18 terrains de football

Selon les plans de construction, l’île aura une superficie de pas moins de 120.000 mètres carrés, soit plus de 18 terrains de football. Des centaines d’éoliennes seront installées pour produire de l’électricité. Celles-ci produiront environ 3 gigawatts de puissance avec une capacité maximale de 10 gigawatts.

Selon les Danois, c’est aussi le plus grand projet de construction qu’ils aient jamais entrepris. ‘Le parc éolien en mer du Nord est de loin le plus grand projet de construction de l’histoire du Danemark’, a déclaré Dan Joergensen, ministre danois du climat, dans un communiqué de presse.

Le Danemark espère que l’île lui permettra de réduire ses émissions de CO2 de 70% par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2030.

Le prix à payer

Le Danemark a toujours été connu comme un pionnier de l’énergie éolienne. Il y a trente ans, le pays avait déjà construit le plus grand parc éolien terrestre. Depuis lors, le pays tire 40% de son électricité des vents forts qui soufflent sur les côtes, précise l’agence Bloomberg. Le plus grand producteur mondial d’éoliennes, Vesta Wind Systems, est également danois.

Le projet a déjà coûté aux contribuables danois au moins 210 milliards de couronnes danoises, soit 33,8 milliards d’euros. La date exacte d’achèvement du projet n’est pas encore connue. Le gouvernement danois veut que l’île soit prête d’ici 2033.