Coronavirus: le nombre de cas flambe en Afrique du Sud

Jusqu’ici, l’Afrique était le continent le plus épargné par l’épidémie mais la donne vient de changer. En deux semaines à peine, les contaminations recensées en Afrique du Sud ont doublé, faisant du pays le premier foyer d’infection du continent africain.

Avec 65.736 sujets testés positifs au coronavirus dont 1.423 décès, l’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent. Le 14 juin dernier, le pays faisait état de 1.160 nouveaux cas déclarés en 24 heures à peine. 

Placée en quarantaine à compter d’avril dernier, la population sud-africaine avait amorcé sa première phase de déconfinement le 1er mai. Un million et demi d’employés avait alors pu reprendre le travail et la majorité des commerces avait ouvert ses portes, à l’exception des coiffeurs.

À Johannesburg, une cinquantaine d’écoles n’a eu d’autre choix que de refermer ses portes. Les projections des experts inquiètent également le ministre de la Santé Zweli Mkhize, qui qualifiait déjà cette pandémie de ‘tempête dévastatrice’ pour le pays. Comme l’explique la BBC, la courbe augmente de façon inquiétante, le virus ayant atteint les zones rurales où le système de santé, déjà défaillant en temps normal, est encore plus faible.

Tout comme les autres pays d’Afrique, l’Afrique du Sud avait été contrainte, sous la pression économique, d’assouplir ses mesures de confinement. Se rajoute à cette première phase de déconfinement peut-être précipitée, l’abandon progressif des gestes barrière et le relâchement de la population.

Le directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé, (OMS), a d’ailleurs appelé l’Afrique à ‘se réveiller’ et à ‘se préparer au pire’ face à la pandémie de Covid-19. Le président Ramaphosa a aussi annoncé un effort de dépistage de masse, notamment dans les quartiers, les banlieues et les bidonvilles déshérités.