Christine Lagarde : « Le risque de récession a augmenté, mais il est encore trop tôt pour arrêter les hausses de taux d’intérêt »

La présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde, déclare que de nouvelles hausses des taux d’intérêt étaient imminentes. La dirigeante reconnaît que le risque de récession augmente, mais elle ajoute qu' »une contraction économique est insuffisante pour freiner une inflation galopante. »

Pourquoi est-ce important ?

La guerre en Ukraine et la crise énergétique, entre autres, font exploser l'inflation. La BCE a donc relevé ses taux d'intérêt au cours des derniers mois pour freiner la dévaluation monétaire. Actuellement, les résultats sont aux abonnés absents. À ce jour, l'inflation est un multiple de l'objectif à moyen terme de 2 % fixé par l'institution monétaire.

Dans l'actualité : après plusieurs hausses de taux importantes, les investisseurs espèrent que la BCE tirera moins fort sur le frein à main dans les prochains mois. Mme Lagarde laisse maintenant entendre que d'autres augmentations suivront quoi qu'il en soit.

  • Les risques de récession augmentent, alors que, selon la présidente de la BCE, des recherches récentes suggèrent que l'inflation ne baissera pas de manière significative. "Il en faudra plus pour faire baisser la dévaluatio
Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20