Cathie Wood succombera à la hype Rivian et Lucid Motors à une seule condition, et pas des moindres

Depuis un mois, l’action Lucid Motors est en pleine bourre. Même chose pour Rivian, qui a fait une entrée en bourse triomphale à la mi-novembre. Ces deux start-ups américaines actives dans les véhicules électriques n’ont pourtant quasiment rien produit jusqu’à présent. Cathie Wood, qui a toujours été une fervente partisane de Tesla, ne veut pas s’enflammer pour autant.

Cathie Wood, fondatrice d’Ark Invest, est une fan de la première heure de Tesla. On pourrait croire qu’elle est tout aussi enthousiaste pour Rivian et Lucid Motors, qui pourraient, selon certains, devenir un jour les grands rivaux de l’entreprise d’Elon Musk. Mais c’est loin d’être le cas.

Interrogée sur le sujet par CNBC, Mme Wood a déclaré qu’elle n’envisagerait d’acheter des actions des deux start-ups qu’à une seule condition. « Si nous voyions Lucid et Rivian entrer dans le monde de l’autonomie, en particulier Rivian, étant donné sa relation avec Amazon, cela pourrait être plus intéressant », a-t-elle affirmé, citée par Business Insider.

Même raisonnement pour Tesla

Selon Cathie Wood, la conduite autonome est l’un des moyens les plus sûrs de banaliser les véhicules électriques. C’est d’ailleurs surtout pour ça qu’elle a toujours cru en Tesla, a-t-elle expliqué.

Elle a notamment fait référence aux taxis, qu’elle considère destinés à devenir tous autonomes un jour. La fondatrice d’Ark Invest s’attend d’ailleurs à ce que, une fois que sa technologie sera au point, Tesla s’en serve pour développer des robots-taxis.

« Tout ce dont nous avons besoin d’un taxi, c’est de nous amener du point A au point B aussi rapidement et sûrement que possible », a-t-elle déclaré. « Nous n’avons pas besoin de finition et de design pour cela ».

Cathie Wood a tout même dit qu’elle était admirative face aux récents développements entourant Lucid et Rivian. La première affiche une capitalisation boursière de 84 milliards de dollars, alors qu’elle n’est entrée en bourse qu’en juillet. Elle a débuté sa production en septembre. Il y a quelques semaines, ses dirigeants ont annoncé viser une production de 20.000 véhicules l’an prochain, bien qu’il y avait encore des obstacles sur leur route.

Quant à Rivian, soutenue par Amazon, elle a livré ses premiers pick-ups électriques en septembre. A la mi-novembre, elle a fait une entrée en bourse totalement dingue, se hissant pendant un moment dans le top 3 des constructeurs automobiles les plus valorisés, seulement précédée par Tesla et Toyota. Elle est redescendue de quelques échelons depuis, mais elle affiche toujours une impressionnante capitalisation boursière de 94 milliards de dollars. Ce qui la place actuellement devant des géants tels que Ford ou General Motors.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20