ByteDance négocie avec le gouvernement américain pour annuler la vente de TikTok

Isopix

Selon le Wall Street Journal, ByteDance, la société mère de l’application vidéo TikTok, serait en train de négocier avec le gouvernement américain pour annuler la vente de l’application. 

Après des mois de spéculation, il n’est pas certain que TikTok soit un jour vendu. La société mère chinoise ByteDance aurait entamé des pourparlers avec le gouvernement américain sur des alternatives à la vente, alors qu’elle reste active aux États-Unis.

TikTok est sur la sellette depuis le début du mois dernier, après que le président américain Donald Trump ait annoncé qu’il interdirait l’application dans son pays à compter du 15 septembre.

Le géant de la technologie, Microsoft, a été le premier à annoncer son souhait d’acquérir TikTok pour en faire une entreprise américaine. Ce fut ensuite le tour de Walmart, de Twitter et Oracle, qui n’ont pas manqué de marquer leur intérêt.

Un accord?

Au cours des dernières semaines, TikTok a annoncé à plusieurs reprises qu’un acheteur potentiel s’était manifesté, mais aucune vente n’a pour le moment été conclue. De son côté, le gouvernement chinois tente de faire capoter la vente de l’application. Une nouvelle loi vise en effet à empêcher les entreprises basées en Chine de réaliser des exportations ou des transactions technologiques sans avoir obtenu une licence du gouvernement.

Il semblerait donc que Bytedance se soit directement adressée au gouvernement suite à cette nouvelle loi. Le but serait de trouver un accord à la suite duquel TikTok ne serait pas vendu, tout en restant actif aux États-Unis. Comment ? L’entreprise ‘pourrait être restructurée’, sans plus de précisions de la part du Wall Street Journal.