Bayer envisage d’arrêter de vendre son glyphosate aux utilisateurs privés

L’herbicide Roundup du groupe chimique Monsanto (Bayer) contenant du glyphosate. (XAMAX/dpa)

Selon le journal allemand Handelsblatt, Bayer envisage d’arrêter la vente du glyphosate désherbant aux utilisateurs privés qui l’appliquent dans leurs jardins.

Bayer doit faire face à des discussions avec des dizaines de milliers de plaignants aux États-Unis au sujet d’un règlement extrajudiciaire, et c’est dans ce cadre qu’aurait surgi cette décision. Les plaignants accusent les désherbants à base de glyphosate de Bayer de leur avoir causé le cancer. Selon Reuters, Bayer n’a pas encore commenté cette annonce.

Ken Feinberg, le médiateur nommé par le tribunal, dirige les discussions en vue d’un accord. Il estime que le nombre de plaintes liées au Roundup considéré comme cancérigène se compte à plus de 75.000. Bayer déclare lui que les demandes qui lui ont été signifiées au tribunal étaient inférieures à 50.000.

Le 24 janvier commençait par ailleurs un procès très médiatisé contre Bayer-Monsanto aux États-Unis. Quatre cancéreux poursuivent le géant de l’agrochimie pour son herbicide Roundup.

Récemment, un collectif de journalistes d’investigation a également rassemblé dans les Poison Papers une montagne de preuves que Bayer-Monsanto a manipulé la recherche scientifique pour faire paraître le fameux pesticide plus innocent qu’il ne l’est en réalité. Pendant des années, l’entreprise a passé ces enquêtes au crible pour prouver que ses produits étaient sûrs…