Les marchés:
Markten inladen...

VENDREDI 10 JUIL

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

À l’aube de son déconfinement, le Mexique passe la barre des 1.000 morts en 24h: le point en Amérique latine

Logo Business AM
Crise du coronavirus

04/06/2020 | Anthony Planus | 5 min de lecture

Luis Alberto Paletas, 43 ans, fait étalage de ses tatouages de la 'Santa Muerte', à Mexico City. - Isopix

Le Mexique a franchi la barre symbolique des 1.000 décès dus au Covid-19 en 24 heures alors que le pays a pourtant entamé son déconfinement depuis mardi. Le point sur l’épidémie de coronavirus en Amérique latine.

Le nombre de décès enregistrés mercredi a en effet plus que doublé, passant de 470 la veille à 1.092, selon les chiffres officiels communiqués par le gouvernement mexicain.

Le bilan fait désormais état de 11.729 morts des suites du Covid-19 au Mexique. Il s’agit du septième total le plus élevé de la planète et du deuxième d’Amérique latine, à bonne distance toutefois du Brésil. 101.238 cas confirmés de contamination ont par ailleurs été rapportés par les autorités.

Selon le responsable de la stratégie contre le coronavirus, Hugo Lopez-Gatell, également sous-secrétaire à la Santé, le Mexique se dirige probablement vers un bilan de 30.000 morts à la fin de l’épidémie, a-t-il déclaré à l’AFP la semaine dernière. Pour rappel, le pays compte quelque 120 millions d’habitants.

Mais ces chiffres alarmants n’ont pas dissuadé les autorités mexicaines d’entamer le redémarrage de l’économie depuis ce mardi, le président Andrés Manuel Lopez Obrador appelant à la mise en place d’une ‘une nouvelle normalité’.

Nouveau (triste) record au Brésil

Au Brésil, la situation n’est guère meilleure, au contraire. Le géant sud-américain aux 210 millions d’habitants a enregistré mercredi 1.349 décès dus au coronavirus en 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé. Un nouveau record pour le pays qui est désormais le nouvel épicentre de la pandémie.

Le bilan brésilien affiche désormais un total de 32.548 morts et 584.016 cas confirmés d’infection. Seuls les États-Unis, font état d’un nombre supérieur de contaminations, mais en ayant testé massivement sa population, ce qui n’a pas été le cas au Brésil. Bon nombre d’experts estiment par conséquent que les chiffres brésiliens sont fortement sous-évalués.

Ce ne serait guère étonnant dans un pays dont le président, Jair Bolsonaro, lutte de toutes ses forces contre les mesures de confinement que tentent d’instaurer les gouverneurs d’une bonne partie des États brésiliens.

‘Si nous n’agissons pas, nous risquons d’assister à une explosion de la demande de lits en soins intensifs et nous ne pourrons pas y répondre’, a notamment déclaré le gouverneur de l’État de Bahia, Rui Costa.

Santiago sous cloche

Au Chili, les autorités ont décidé de prolonger les mesures de confinement à Santiago pour une quatrième semaine pour tenter de ralentir la propagation du virus.

Depuis le début de l’épidémie, le pays andin a enregistré 1.275 décès et 113.628 contaminations sur une population d’environ 18 millions d’habitants.

Relâchement des mesures en Équateur

Dans la capitale équatorienne Quito, le couvre-feu a été réduit mercredi à huit heures par jour, tandis que les restaurants et centres commerciaux vont rouvrir prochainement.

Le lourd bilan de l’Équateur affiche 3.486 morts et plus de 40.000 cas confirmés. Le pays compte quelque 17 millions d’habitants.

Le Pérou se rapproche des 5.000 victimes

Deuxième pays sud-américain le plus touché par le coronavirus, le Pérou se rapproche pour sa part de la barre symbolique des 5.000 décès (4.894) pour 178.914 cas confirmés, selon les chiffres du site Worldometer, sur une population de 40 millions de Péruviens.

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | Stocks