Voici le deuxième plus gros diamant du monde, qui sera taillé à Anvers

Le diamant Sewelo – Louis Vuitton

Louis Vuitton s’est offert le second plus gros diamant du monde, un brut de 1.758 carats! La pierre, grosse comme le poing, sera présentée la semaine prochaine à Paris. Son nom: ‘Sewelo’, la ‘découverte rare’.

Après s’être offert le joaillier américain Tiffany en novembre dernier, le groupe LVMH poursuit ses emplettes au rayon pierres précieuse, cette fois via sa marque de luxe, Louis Vuitton. Cette dernière a en effet mis la main sur le second plus gros diamant du monde. La pierre, dont le prix n’a pas été communiqué, mais qui doit vraisemblablement se chiffrer à plusieurs dizaines de millions d’euros, repose actuellement dans un coffre des ateliers du maroquinier, place Vendôme. Elle sera présentée la semaine prochaine à quelques clients triés sur le volet.

Extrait d’une mine au Botswana en avril dernier et jusqu’ici entouré du plus grand secret, ce diamant, baptisé ‘Sewelo’ (la ‘découverte rare’ en langue bantoue des Tswanas), affiche un poids exceptionnel: 1.758 carats… Environ 350 grammes. Dans l’histoire, il n’est surpassé que par le Cullinan, le plus gros diamant du monde avec 3.106 carats, et découvert en Afrique du Sud en 1905.

La mine Karowe, propriété de la société canadienne Lucara Diamond, s’était déjà distinguée en 2015 lorsqu’avait été découvert le Lesedi La Rona, une pierre de 1.111 carats achetée 53 millions de dollars par le joaillier Graff.

‘Spéculation’

Le Sewelo est recouvert d’une couche de carbone noire, brillante et irrégulière. Cette particularité en fait un ‘diamant de spéculation’, une pierre dont il est difficile de prévoir la qualité ou la couleur finale, malgré des analyses effectuées à Anvers où il sera taillé.

C’est la raison pour laquelle LVMH partage ‘les risques sous forme d’association à trois, avec la mine Karowe et les tailleurs de pierres qui travailleront bientôt dessus’, explique Michael Burke, PDG de Louis Vuitton, au Figaro. ‘Ce peut être un flop’, reconnaît-il. ‘Mais cette pierre unique, de provenance unique, mérite un destin unique. Aucun joaillier de la place Vendôme n’aurait osé ce pari.’