Vladimir Poutine a-t-il un cancer du sang ? La fuite d’un enregistrement d’un oligarque russe le suggère

Selon diverses rumeurs, Vladimir Poutine est gravement malade. Un ancien espion britannique a révélé que le président de la Russie était en effet souffrant. La fuite d’un enregistrement suggère maintenant qu’il pourrait s’agir d’un cancer du sang.

L’ancien agent du KGB Boris Karpichkov, qui a travaillé comme agent double pour les services secrets britanniques, soupçonne Poutine de souffrir de la maladie de Parkinson et d’autres affections, dont la démence. Il a également déclaré que le président est un véritable hypocondriaque, ce qui lui vaut le surnom de « Poutine paranoïaque« . Sur Telegram, le fil de discussion « Général SVR« , dirigé par Viktor Mikhailovich, un ancien membre du FSB, affirme que Poutine souffre d’une sorte de cancer et qu’il devra bientôt se faire opérer. Maintenant, un oligarque russe prétend que Poutine a un cancer du sang.

Enregistrement secret

C’est le magazine américain New Lines qui a rendu public l’enregistrement d’un oligarque russe parlant à un capital-risqueur occidental. L’homme, qui aurait des liens étroits avec le président, affirme que Poutine souffre d’un cancer du sang. Dans l’enregistrement, il dit que Poutine a reçu les mauvaises nouvelles quelques jours avant le début de l’invasion de l’Ukraine. « Après cela, le président a déraillé », peut-on entendre dans l’enregistrement.

Ce n’est pas la première fois qu’il y a des spéculations sur la santé de Poutine. Il serait assisté en permanence par une équipe de neuf médecins, pour lesquels il loue spécialement des jets privés ou des hôtels. L’un d’eux serait même spécialisé dans le cancer de la thyroïde.

Rumeurs antérieures

Depuis l’invasion, des images sont régulièrement apparues dans lesquelles la santé de Poutine ne semblait pas optimale. En avril, une vidéo est apparue dans laquelle Poutine rencontre le président biélorusse Alexandre Loukachenko. Pendant le salut, Poutine a tenu une main raide contre sa poitrine, tandis que l’autre poing était serré, ce qui a donné lieu à des rumeurs selon lesquelles il souffrirait de la maladie de Parkinson. Par la suite, sa main a tremblé de façon incontrôlable, et il était également instable sur ses pieds en marchant.

Puis, lors d’un tête-à-tête avec le ministre de la Défense Sergei Shoigu, le président a tenu fermement la table avec sa main droite. Lors du défilé du 9 mai, il a également été noté que Poutine était assis, avec une couverture sur ses jambes.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20