Trump accepte pour la première fois de quitter la Maison blanche… à une condition

Donald Trump
Isopix

Le président Donald Trump, après avoir demandé de lancer la transition pour Joe Biden lundi, a déclaré publiquement pour la première fois qu’il acceptait de quitter la Maison blanche. Mais il ne le fera que quand le collège électoral, composé des 538 grands électeurs, aura voté officiellement pour Joe Biden.

Plus de 20 jours après sa défaite, Donald Trump accepte publiquement de quitter le siège de la présidence, lorsque le moment sera venu. ‘Ce sera dur à accepter’, a-t-il ajouté. Cependant, il est loin d’accepter la véritable victoire de Biden. Il crie toujours à la fraude électorale et sur son fil tweeter, il continue d’affirmer qu’il a gagné.

Pour reconnaitre sa défaite, Donald Trump veut attendre la décision du collège électoral, début décembre. Celui-ci est composé de 538 grands électeurs. Pour qu’un des deux candidats soit officiellement déclaré vainqueur, il faut qu’au moins 270 membres votent pour lui. Lors des élections, Joe Biden a acquis 306 grands électeurs à sa cause. Même s’il arrive que quelqu’un change d’avis et vote pour un autre candidat, il n’y a aucun doute que Biden sera élu président par le conseil. ‘S’ils font cela, ils feront une grosse erreur’, a toutefois précisé Trump lors de son discours pour Thanksgiving.

Le nouveau président prendra place dans la Maison blanche le 20 janvier prochain. Pour cela, il faut que les deux administrations aient pu échanger toutes les informations nécessaires au bon déroulement de la présidence. Lundi, Donald Trump a autorisé son équipe à lancer la transition avec l’administration de Biden.