Trop centrées sur leur nombril, les banques centrales alimentent les risques de ralentissement mondial : « Elles vont trop loin »

Alors que l’inflation mondiale continue de grimper, les banques centrales de nombreux pays tentent de freiner la machine en augmentant leur taux d’intérêt. Une réaction plutôt logique – bien que critiquée par certains, notamment pour l’agressivité ou la lenteur de leur réaction –, mais qui manque de concertation, selon des économistes.

Ces derniers estiment en effet que les banques centrales oublient de prendre en compte l’impact collectif de leur décision sur la demande

Cet article premium est réservé aux abonnés
Devenez un abonné et obtenez un accès immédiat et illimité à tous les articles. Maintenant à partir de 1,99€/mois.

Oui, je veux avoir accès à tous les articles premium
Peut être annulé à tout moment
Déjà abonné ? Connectez-vous .
Plus d'articles Premium
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20