Taux de chômage, inflation, PIB: les derniers chiffres de la zone euro

Taux de chômage

Au mois de juin 2021, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières de la zone euro était de 7,7%. Il s’agit d’une diminution par rapport à mai 2021 et au mois de juin 2020 où le taux de chômage était de 8,0% dans les deux cas. C’est ce qui ressort des chiffres publiés vendredi par l’office statistique de l’Union européenne, Eurostat. Concernant l’UE, le taux de chômage en juin était de 7,1% également en baisse par rapport à mai 2021 et juin 2020, lorsqu’il était de 7,3%.

En Belgique, 6,2% de la population était au chômage en juin dernier, soit 316.000 personnes. C’est moins qu’en mai (6,5%) mais plus qu’il y a un an (5,4%).

Selon les estimations d’Eurostat, en juin 2021, l’Union européenne comptait 14,916 millions de personnes au chômage dont 12,517 millions dans la zone euro. Cela représente une diminution respective de 487.000 et 423.000 personnes par rapport au mois précédent. Comparés à juin 2020, cette diminution est de 397.000 dans l’UE et de 339.000 dans la zone euro.

En juin dernier, 2,967 millions de jeunes (moins de 25 ans) étaient au chômage dans l’Union européenne dont 2,431 millions dans la zone euro.

Sur la même période, le chômage des femmes était de 7,5%, en baisse par rapport aux 7,7% de mai 2021. En ce qui concerne les hommes, le taux de chômage a également diminué de mai à juin passant de 7,0% à 6,7%.

Inflation

Le taux d’inflation annuel de la zone euro s’est élevé à 2,2% en juillet, contre 1,9% en juin, selon une estimation rapide publiée vendredi par Eurostat, l’office européen de statistiques.

Parmi les principales composantes de l’inflation, c’est l’énergie qui devrait connaître le taux annuel le plus élevé en juillet (14,1%, comparé à 12,6% en juin), suivie par la composante « alimentation, alcool & tabac « (1,6%, comparé à 0,5% en juin), par les services (0,9%, comparé à 0,7% en juin) et par les biens industriels hors énergie (0,7%, comparé à 1,2% en juin).

PIB

La zone euro a vu son produit intérieur brut (PIB) rebondir de 2,0% au deuxième trimestre, par rapport au trimestre précédent, selon une estimation rapide préliminaire publiée vendredi par Eurostat.

Au cours du premier trimestre 2021, le PIB avait encore diminué de 0,3% dans la zone euro, sous l’effet des mesures de confinement édictées face à la troisième vague de Covid-19.

L’eurozone s’est donc extirpée de la récession, qui se caractérise par au moins deux trimestres consécutifs de croissance négative, profitant des progrès de la vaccination et d’une levée progressive des restrictions sanitaires.

En comparaison avec le même trimestre de 2020, le PIB de la zone euro a progressé de 13,7%.

Parmi les États membres pour lesquels les données pour le deuxième trimestre 2021 sont disponibles, le Portugal (+4,9%) a enregistré la hausse la plus importante par rapport au trimestre précédent, suivi de l’Autriche (+4,3%) et de la Lettonie (+3,7%), alors que la Lituanie (+0,4%) et la Tchéquie (+0,6%) ont enregistré les hausses les moins importantes. Les taux de croissance par rapport à l’année précédente ont été positifs pour tous les pays.

Le PIB belge a, lui, augmenté au deuxième trimestre de 1,4% par rapport au trimestre précédent et de 14,5% sur un an.

Pour aller plus loin:

Plus
Lire plus...
Marchés