SpaceX organisera les livraisons sur la prochaine station spatiale de la NASA

Illustration du vaisseau spatial Dragon XL (SpaceX)

L’entreprise aérospatiale d’Elon Musk, SpaceX, a été désignée par la NASA pour envoyer les ravitaillements vers la future station spatiale en orbite autour de la Lune.

Ce n’est plus un secret: la NASA rêve de retourner rapidement sur la Lune. Pour ce faire: l’Agence gouvernementale rêve de mettre en orbite une nouvelle station autour de notre satellite naturel. Le projet se nomme Lunar Orbital Platform-Gateway.

Tout comme la station spatiale internationale (ISS), cette plateforme pourra loger des astronautes. Ils pourront alors se rendre plus facilement et rapidement sur la Lune, mais aussi sur d’autres astres que la NASA voudrait étudier.

2026

La construction de la station devrait débuter en 2022 et se terminer en 2026, si la NASA ne prend pas de retard, ce qui est déjà fortement possible. A partir du moment où elle devient fonctionnelle, elle devra être régulièrement ravitaillée. Et c’est l’entreprise SpaceX d’Elon Musk qui s’en chargera. Pour cela, les engins spatiaux devront être capables de transporter au moins 5 tonnes de marchandises, dont 3,4 tonnes dans un compartiment pressurisé. Le modèle devrait être similaire aux Crew Dragon qui ravitaillent déjà l’ISS.

Quelques petites différences devront cependant être prises en compte. Le vaisseau de fret devra rester accroché pendant au moins une année. Il devra alors pouvoir se transformer en local de stockage ou, encore mieux, en pièce de vie et d’expériences. Par contre, la NASA ne demande pas qu’il revienne sur Terre par la suite. Les engins ne serviraient donc qu’à un trajet. Sauf si Space X en décide autrement.

Le contrat devrait durer 15 ans, à partir du moment où la station est prête.

Lire aussi: