Marchés:
Chargement en cours…

SAMEDI 19 SEP

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

SpaceX n’est pas non plus immunisé contre l’impact du coronavirus

Logo Business AM
Space

25/03/2020 | Sonia Romero | 4 min de lecture

Le Falcon 9 de SpaceX - EPA

Le secteur spatial n’est pas épargné par la crise du coronavirus. La NASA a dû suspendre certaines opérations de SpaceX, alors que la société a rencontré un problème en testant des parachutes.

Alors que l’autrefois sceptique Elon Musk participe à l’effort général contre le coronavirus en reconvertissant ses usines Tesla, il semble que son autre société aurait également besoin d’un coup de pouce face à l’impact du covid-19.

Selon le 45th Space Wing, le prochain vol de l’entreprise est suspendu pour une durée indéterminée. Il s’agit du lancement d’une fusée Falcon 9 qui devait avoir lieu le 30 mars depuis le Cap Canaveral en Floride, révèle le site TechCrunch.

Ce report indéterminé n’est pourtant pas une surprise. La NASA a déjà dû interrompre ses opérations sur certaines de ses missions prioritaires en cours, dont le développement du vaisseau d’exploration de l’espace profond du programme Artemis et son projet de télescope spatial James-Webb.

Face à la crise du coronavirus, SpaceX pourrait se voir contraint de se consacrer entièrement à ses missions essentielles, comme le ravitaillement de la Station spatiale internationale. Mais le premier vol habité, ainsi que d’autres lancements commerciaux, sont maintenant menacés. Tout comme le calendrier prévu pour Starlink, qui devrait offrir une couverture internet mondiale en 2021.

Problème de parachutes

Puisqu’il parait que les malheurs ne viennent jamais seuls, SpaceX a rencontré un autre souci ces derniers jours. Alors que la NASA affirmait la semaine dernière que le premier vol habité aura lieu entre ‘mi-mai et fin mai’, un problème de parachutes pourrait également venir perturber le calendrier.

Selon les informations de Spacenews, l’un des derniers tests du système (pas plus tard que ce mardi 24 mars) ne s’est pas déroulé comme prévu. Le problème n’est toutefois pas directement lié aux parachutes eux-mêmes, mais à la configuration du test.

SpaceX explique dans un communiqué qu’un objet de test avait été largué depuis un hélicoptère pour réaliser ce test de parachutage. L’objet en question est devenu instable lorsque l’hélicoptère a entamé sa montée et ‘par excès de prudence et pour assurer la sécurité de l’équipage de l’hélicoptère, le pilote a déclenché le largage d’urgence’. L’objet a ensuite été détruit.

Un gros couac pour SpaceX, alors que le vice-président de la fiabilité de construction et de vol de la société, Hans Koenigsmann, déclarait début mars qu’ils avaient ‘presque terminé’ les essais de parachute de la Crew Dragon, la capsule qui s’envolera pour le premier vol habité. Il s’agissait donc d’un test crucial.

Lire aussi:

Source: BusinessAM


Pour aller plus loin...


Corona Virus Update

  • Monde
  • Nombre
    d'infections
    30.401.165
  • Nombre
    de décès
    950.459
  • Belgique
  • Nombre
    d'infections
    99.649
  • Nombre
    de décès
    9.937
Biden vs Trump
ÉLECTIONS AMÉRICAINES
Suivez le live ici chaque jour
Logo Business AM

Business AM | Stocks