Sale année pour les grandes fortunes américaines de la tech : 315 millliards de dollars sont partis en fumée

Les 400 personnes les plus riches des Etats-Unis ont vu 500 milliards de dollars s’évaporer de leur fortune. La perte de richesse a été particulièrement forte pour le secteur de la tech : 50 individus ont vu 315 milliards de dollars fondre au soleil. Leurs fortunes sont majoritairement constituées d’actions, et les cours boursiers sont dans le rouge.

Tous les ans en septembre, Forbes publie sa liste des 400 personnes les plus fortunées des Etats-Unis. Sans surprise, 2022 a vu des milliards et des milliards de dollars s’évaporer. Ces 400 têtes valent en tout 4.000 milliards de dollars, soit 500 milliards de moins qu’au même moment en 2021. Dans cette saignée, les milliardaires du secteur de la technologie ont perdu le plus : 315 milliards de dollars.

Il s’agit de la première fois depuis 2008 que la plus petite fortune de cette liste est en baisse. Elle s’établit à 2,7 milliards de dollars, soit 200 millions de moins qu’en 2021.

Saignée de la tech

Sur ces 400 personnes, 65 ont fait fortune avec la technologie. Seules 15 d’entre elles sont aujourd’hui plus riches qu’il y a un an. Cette énorme perte de valeur est à imputer à la chute libre des valeurs technologiques, en 2022. Les actifs du secteur de la tech sont généralement considérés comme plus risqués. Dans un contexte d’inflation, d’explosion des prix de l’énergie, de risques de récession et de guerre, les investisseurs se débarrassent de ces actifs.

Résultat : les cours des actions plongent. Le Nasdaq, indice de la bourse du même nom et qui reprend de nombreuses actions de la tech, a perdu plus de 30% depuis le début de l’année. Les fortunes des milliardaires, qui sont majoritairement constituées des actions des entreprises qu’ils ont (co)fondées et gouvernées, suivent le même mouvement.

Quelques noms

  • Jeff Bezos d’Amazon enregistre le plus de pertes. En un an, 50 milliards de dollars se sont évaporés de sa fortune (désormais de 151 milliards de dollars). Il perd la première place, qu’il occupait depuis 2018, au profit d’Elon Musk. L’homme fort de Tesla suivait déjà Bezos de près en 2021 (201 contre 190 milliards de dollars), et pèse aujourd’hui exactement 100 milliards de dollars de plus.
    • Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a perdu 76,8 milliards de dollars en un an. Mais il n’est pas repris dans cette liste de la tech, car Forbes classe les réseaux sociaux dans la catégorie « médias et divertissement ».
  • Larry Page, CEO d’Alphabet (Google) vient en deuxième position, avec une perte de 30 milliards de dollars. Etat actuel : 93 milliards de dollars.
    • Google occupe aussi la troisième place, avec Sergey Brin qui perd 29,5 milliards de dollars (lui laissant 89 milliards de dollars).
  • Bill Gates vient à la quatrième place. Il a perdu 28 milliards en un an, mais une partie de cette baisse est due à des dons : le philanthrope a donné 20 milliards de dollars à sa propre fondation.
    • Toujours du côté de Microsoft, Steve Ballmer, actuel PDG, a vu 13,5 milliards de dollars partir en fumée (laissant 83 milliards de dollars).
  • Zoom est durement touché : l’action a chuté de plus de 70% en un an. Son fondateur Eric Yuan perd 10,6 milliards de dollars, et sa fortune ne représente aujourd’hui plus que 3,9 milliards de dollars.
  • Le dernier du top 10 des plus grandes pertes de la tech est Jack Dorsey, fondateur de Twitter et de Block (-76% en un an). Cette solution de paiements fait la grande partie de sa fortune. En un an, il a perdu 10,4 milliards de dollars. Sa fortune se tient actuellement à 4,5 milliards de dollars.

Baisses en réalité encore plus fortes

Ces baisses peuvent paraître impressionnantes, mais en réalité elles sont encore plus élevées. La méthode de calcul de Forbes est telle : les fortunes des milliardaires sont comparées en glissement annuel, entre le 3 septembre 2021 et le 2 septembre 2021.

Les fortunes sont majoritairement composées d’actions, comme indiqué plus haut. Les cours des actions fluctuent continuellement. A cette comparaison en glissement annuel il faut alors ajouter d’autres éléments de contexte. D’abord, entre septembre 2021 et novembre ou décembre 2021, les cours des actions ont encore gagné du terrain. A la fin de l’année, de nombreuses actions et indices avaient atteint leur sommet historique. Ainsi, en partant de ce moment-là, les chutes sont encore plus vertigineuses.

Ensuite, entre début et fin septembre 2022, les actions ont encore sévèrement chuté, au vu des hausses des taux d’intérêt. Le Nasdaq a par exemple perdu près de 10% en trois semaines. Le S&P 500 a même atteint son niveau le plus bas de l’année ce lundi. Les chutes seraient en réalité encore plus impressionnantes, si on comparait directement ces deux extrêmes.

Le classement des milliardaires de Bloomberg suit l’évolution des personnes les plus fortunés de la planète jour par jour. Jeff Bezos détient ce mardi 138 milliards de dollars, à titre de comparaison (dont 115 milliards de dollars en actions d’Amazon). Bezos vient d’ailleurs de reprendre la deuxième place de ce classement, derrière Elon Musk. Il y a deux semaines, il l’avait perdue au profit de Gautam Adani.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20