Les revenus d’Apple dépassent les estimations, mais montrent des signes de ralentissement

Les revenus d’Apple sont en hausse, mais la croissance ralentit. Les ventes d’iPhones restent fortes, mais les ventes de Macs sont en chute.

Au tour du dernier des GAFAM d’annoncer ses résultats trimestriels cette semaine : Apple dépasse, comme Amazon, les estimations. Le trimestre passé, Apple a enregistré un chiffre d’affaires de 83 milliards de dollars, soit 2% de plus qu’au même trimestre en 2021 et plus que l’estimation d’un peu plus de 82 milliards de dollars.

Par segment, le chiffre d’affaires des iPhones (40 milliards de dollars) et des services (19 milliards de dollars) est en hausse de respectivement 3 et 12%. Celui des Macs (7 milliards de dollars) et des iPads (7,22 milliards) en baisse de respectivement 10 et 2%, détaille CNBC.

Pour le trimestre prochain, la marque à la pomme ne donne pas d’estimations précises, mais s’attend à de nouvelles hausses. « En termes de perspectives globales, nous prévoyons une accélération du chiffre d’affaires au cours du trimestre de septembre, malgré quelques poches de faiblesse », explique le CEO Tim Cook.

Ralentissement de la croissance

L’année dernière, pour le même trimestre, Apple affichait encore une hausse de 36% du chiffre d’affaires. Au premier trimestre de cette année, la hausse était encore de 8%. Le CFO Luca Maestri parle d’un « environnement opérationnel difficile ». En cause : les risques de récession et l’inflation galopante qui font baisser les ventes de smartphones et de PCs à échelle mondiale. Les consommateurs sont plus susceptibles de reporter de tels achats.

Cette augmentation moins rapide du chiffre d’affaires pourrait présager une période de lente croissance pour les fabricants de tels appareils. D’un autre côté, des ventes plus calmes dans ce secteur peuvent aussi donner un peu de répit aux chaines d’approvisionnement des micropuces, fortement congestionnées depuis la pandémie, et qui alimentent l’inflation.

Pour la chute du chiffre d’affaires des Macs, les ordinateurs de la firme de Cupertino, Cook invoque les retards des chaines d’approvisionnement comme cause. Le dollar fort aurait aussi fait du mal aux ventes. En tout, les pénuries de certaines pièces causent une perte près de quatre milliards de dollars au groupe.

Le segment des services (App Store, licences, abonnements, etc.) est celui où le chiffre d’affaires a progressé le plus, mais il s’agit tout de même d’une baisse par rapport au premier trimestre et au même trimestre en 2021, qui affichaient une croissance de respectivement 17 et 27%.

L’iPhone a le vent en poupe

Apple sort souvent de nouveaux modèles en septembre. Les clients les attendent, et les ventes des derniers modèles parus perdent habituellement un peu en souffle. Mais cette année, les ventes de l’iPhone 13 restent fortes. Pour l’instant du moins, si on en croit le nuage sombre qui apparait au-dessus du marché des smartphones.

Une des raisons de ces bonnes ventes est qu’Apple a su attirer de nouveaux clients, qui selon les dires de Cook étaient des usagers d’Android auparavant. « Nous avons enregistré un nombre record de personnes qui ont switché vers Apple et une croissance à deux chiffres pour les nouveaux clients de l’iPhone », clame-t-il.

Apple a annoncé ses résultats après la clôture du marché. Dans les négociations d’après-clôture, l’action gagnait déjà 3%. Sur la journée de vendredi, elle devrait normalement poursuivre sur cet élan.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20