‘Quatre États membres de l’UE se sont vu proposer le vaccin d’AstraZeneca de manière séparée’

Tsjechische premier Andrej Babiš. (AP Photo/Darko Vojinovic)

AstraZeneca a proposé à au moins quatre États membres de signer des contrats séparés pour obtenir son vaccin contre le Covid-19, en dehors de la procédure mise en place par l’Union européenne. C’est ce qu’indique Euractiv, un média spécialisé dans les informations sur l’UE, sur base du témoignage du Premier ministre tchèque Andrej Babiš.

Quatre États membres de l’UE se sont vus proposer de signer des accords séparés sur le vaccin Covid-19 afin d’obtenir plus rapidement des doses auprès de la firme pharmaceutique britanico-suédoise, a déclaré le dirigeant tchèque à Euractiv.

La déclaration de M. Babiš soulève des questions sur la stratégie commerciale d’AstraZeneca, compte tenu du différend sur les importants problèmes dans ses livraisons à l’UE, et qui résultent en de nombreux retards dans les campagnes de vaccination de presque tous les États membres.

‘Alors qu’AstraZeneca a refusé de livrer les 80 millions de doses promises à l’UE, nous avons reçu de multiples offres de vaccins – non seulement moi, mais aussi trois autres Premiers ministres européens – avant même le début des livraisons’, a déclaré M. Babiš.

Intermédiaire de Dubaï

Selon le Premier ministre tchèque, c’est une société basée à Dubaï qui a fait les offres en tant qu’intermédiaire. 50% du prix d’achat devait être payé d’avance.

‘Croyez-moi, nous aurions certainement saisi l’occasion si elle était réaliste. Mais nous ne pouvons pas nous le permettre’, a affirmé M. Babiš. Avant de rapidement se corriger: ‘Bien sûr, nous avons des accords européens et nous devons les respecter’.

Nous pouvons donc supposer que les vaccins qui ont été proposés séparément l’ont été à un prix élevé. Les déclarations du Premier ministre tchèque alimentent les soupçons de l’UE au sujet des présumées discussions en coulisses entre l’industrie pharmaceutique et les États membres, afin de contourner Bruxelles.

AstraZeneca évoque une invention

‘Ces déclarations ne contiennent aucune vérité. Notre objectif actuel est de respecter nos engagements mondiaux importants envers les gouvernements et les organisations internationales de santé, afin de contribuer à mettre fin à la pandémie le plus rapidement possible. En tant que tel, il n’y a actuellement aucune fourniture, vente ou distribution du vaccin par le secteur ’, a réagi AstraZeneca par e-mail à Euractiv.

Cet article est paru le vendredi matin et a été complété par la réponse de la société AstraZeneca dans l’après-midi, ndlr.