Pourquoi la Chine stocke massivement des denrées alimentaires : l’un de ses principaux greniers à céréales risque de perdre sa fertilité

La terre noire du nord-est de la Chine a perdu une grande partie de sa fertilité. Or, l’ensemble du secteur céréalier du pays dépend de ces sols.

Des chercheurs chinois ont admis ce mois-ci que les terres noires particulièrement fertiles de la province du Heilongjiang, dans le nord-est du pays, sont en déclin. Une utilisation excessive aurait sérieusement affecté la qualité du sol noir fertile, selon les chercheurs.

C’est un énorme problème pour l’approvisionnement alimentaire de ce pays de 1,4 milliard d’habitants. Une grande partie de la production annuelle de céréales de la Chine dépend des récoltes qui poussent sur cette terre limoneuse. Le champ de céréales du Heilongjiang, qui couvrirait 43,3 millions d’hectares, est le cinquième plus grand de Chine. La terre noire du nord-est produirait également un quart du riz chinois.

Selon des chercheurs de l’Académie chinoise des sciences, les terres fertiles ont déjà perdu 20 % de leur potentiel de production. Une utilisation excessive du sol aurait sérieusement réduit la richesse en nutriments organiques que l’on trouve normalement dans ce sol noir.

Un marché noir pour la terre noire

Le fait que les médias d’État chinois publient et diffusent ces informations montre qu’il s’agit d’un problème d’importance nationale. Lu Zhanshu, un dirigeant du Parti communiste chinois, a déclaré sur la chaîne de télévision publique chinoise CCTV combien il est important de maintenir la fertilité des terres noires du Heilongjiang.

Le gouvernement va maintenant introduire de lourdes amendes et autres sanctions pour empêcher la vente et le vol de terre noire dans la région. Les agriculteurs locaux vendent régulièrement le sol fertile pour des profits usuraires. Le commerce illégal de la terre noire du Heilongjiang serait même devenu un marché noir international lucratif ces dernières années.

Désormais, tout déplacement de grandes quantités de terre noire de la région nécessitera l’approbation officielle de l’État.

La Chine thésaurise déjà depuis 2020

Ironiquement, cependant, c’est le gouvernement chinois qui a encouragé la surutilisation des terres agricoles. Depuis le début du vingtième siècle, le gouvernement a encouragé l’utilisation continue d’énormes machines et d’engrais lourds pour stimuler la production alimentaire. En conséquence, la terre noire de la Chine perd sa fertilité depuis des décennies.

La perte de la terre noire de la Chine explique également, avec la pandémie de COVID et la guerre en Ukraine, pourquoi Pékin accumule massivement du riz, des céréales et d’autres denrées alimentaires.

Depuis 2020, la Chine aurait commencé à accumuler de la nourriture pour se préparer à ce qu’elle décrit comme une « catastrophe mondiale et une famine généralisée ». Les catastrophes naturelles en Chine, telles que les inondations massives et la désertification croissante des terres, menaceraient sérieusement la production alimentaire nationale.

MB

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20