Pour un célèbre vétéran de Wall Street, « les marchés auront touché le fond quand le pic de l’inflation sera dépassé »

Quand va s’arrêter ce marché baissier ? C’est la question que tous les investisseurs se posent. Pour Ed Yardeni, président du cabinet de conseil Yardeni Research, il faut d’abord attendre que l’inflation se stabilise puis entame une baisse.

Cela ne vous aura pas échappé: le S&P 500 a connu la semaine dernière sa 10e semaine de baisse sur 11 depuis le début de l’année. C’est bien simple, tous les gains accumulés lors de l’année 2021 sont partis en fumée. La situation pour le Nasdaq est encore pire.

C’est la conséquence indirecte de la fin de la politique accommodante de la Réserve fédérale américaine, qui a alimenté les marchés, au même titre que la BCE, par des plans à plusieurs milliers de milliards. La récente montée des taux d’intérêt a fait le reste, avec une hausse de 75 points lors de la dernière réunion de la Fed, ce qui était plus qu’attendu.

La faute à une inflation qui pour le mois de mai était là aussi plus importe que prévu. Le prix de l’énergie et des denrées alimentaires, sur lesquels les banques centrales ont finalement peu d’influence, nous maintiennent dans une spirale inflationniste qu’il devient aujourd’hui difficile à contrôler. Une « erreur historique », estiment certains économistes. La Fed a agi trop tard, en continuant sa politique d’argent gratuit durant toute l’année 2021, alors que l’économie montrait des signes de surchauffe. Pendant longtemps, tant la Fed que la BCE ont qualifié l’inflation de passagère. Ils ont eu tort, et ce n’est pas la seule faute de la guerre en Ukraine.

« Ne pas lutter contre la Fed »

Bref, aujourd’hui, les investisseurs doivent s’adapter. « Ils ont compris qu’il ne fallait pas lutter contre la Fed », estime Ed Yardeni, interrogé par CNBC. Ne pas lutter contre l’inflation signifie aujourd’hui « que ce n’est pas un bon environnement pour les actions sur du court terme ». Bref, il faut se montrer patient et ne pas paniquer.

Mais combien de temps faut-il attendre ? « Il faut que l’inflation atteigne un pic avant que le marché ne soit sensiblement plus élevé », estime Ed Yardeni, ajoutant que ce pic pourrait intervenir l’année prochaine.

Ed Yardani ne se montre toutefois pas trop pessimiste, expliquant que les marchés « sont en quelque sorte arrivés à un stade d’épuisement » dans les ventes. Et « qu’à ce stade, il est un peu trop tard pour paniquer. Je pense que les investisseurs à long terme vont se rendre compte qu’il y a de belles opportunités ici. »

Récession

L’année prochaine est peut-être le meilleur des scénarios. Car de plus en plus d’acteurs financiers estiment qu’une récession s’approche, poussée par une politique de la Fed trop agressive, et surtout trop tardive.

JP Morgan estime désormais à 85% les chances de voir une récession arriver aux États-Unis. Une étude de Bloomberg Economics pense qu’un recul de croissance à 72% de chances de se produire. La banque Nomura prévoit une récession pour l’année 2023.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20