Le plus gros concurrent de Tesla débarque au pays de l’automobile

BYD, actuel concurrent numéro 1 de Tesla en termes de ventes, étend ses activités en Europe, en l’occurrence en Suède et en Allemagne. Les premières livraisons sont attendues pour le dernier trimestre de l’année. Mais on ne sait pas encore quels modèles seront disponibles ni pour quel prix.

Sur le premier semestre 2022, le constructeur électrique chinois BYD a battu Tesla et pris son trône en termes de ventes mondiales, avec environ 80.000 véhicules électriques vendus en plus. Le confinement de Shanghai et d’autres villes chinoises, qui a en partie paralysé Tesla et auquel BYD a pu échapper, y est sans doute pour quelque chose, mais force est de constater que les activités de l’entreprise s’étendent rapidement.

BYD (pour Build Your Dreams, ou « construisez vos rêves ») est une entreprise sur laquelle Warren Buffet a parié il y a déjà bien longtemps, ce qui avait suscité la moquerie d’Elon Musk à l’époque. On est en 2022 et BYD vient attaquer Tesla sur un autre flanc : l’Europe. Avant la fin de l’année, ses véhicules seront disponibles en Allemagne et en Suède, rapporte Electrek. Il y a dix jours à peine, la marque annonçait également s’étendre sur le marché japonais dès janvier 2023.

Avant l’Allemagne et la Suède, BYD s’était déjà installé en Norvège, dès 2020. La Norvège est un marché particulier pour les véhicules électriques : le pays est, avec un PIB de 67.000 dollars par habitant, contre 51.000 en Suède et 45.000 en Allemagne et en Belgique. L’usage de la voiture électrique y est largement encouragé par des politiques environnementales, et sa part augmente rapidement dans le parc automobile. En 2021 par exemple, l’électrique représentait 65% des ventes de voitures neuves. Ainsi, s’installer en Norvège est souvent vu comme mettre « le petit orteil dans l’eau » pour les marques internationales qui veulent tenter l’aventure en Europe.

Le quartier général de BYD, dan la province de Hunan en Chine. (Photo by VCG/VCG via Getty Images)

Premier showroom en octobre, mais sinon mystère

Pour son expansion en Europe, BYD a conclu un partenariat avec Hedin Mobility, un distributeur suédois qui s’occupera de la vente des véhicules et du service après-vente. Le groupe installera des « showrooms pionniers » à travers les grandes villes des deux pays. Le premier ouvrira à Stockholm en octobre.

Les premières ventes pourront avoir lieu en octobre, et les premières livraisons devraient suivre durant le dernier trimestre de l’année. Mais voilà à peu près toutes les informations que la marque donne : les modèles disponibles, leurs caractéristiques techniques, leurs prix et où se trouveront les autres showrooms, cela ne sera communiqué qu’en septembre.

Mais pour le prix aussi, Tesla pourrait avoir du souci à se faire de la part de son concurrent : en Chine, la Han EV de BYD coûte l’équivalent de 32.000 dollars, alors qu’il faut débourser près de 50.000 dollars pour une Model Y. Reste à voir à quel prix BYD offrira ses modèles aux Allemands et aux Suédois, mais il est sûr que le prix jouera dans la balance d’un consommateur hésitant. La Dacia électrique (Spring), la moins chère du marché, se retrouve par exemple souvent en tête des classements de vente.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20