Pfizer: ‘Une troisième dose probablement nécessaire dans les 12 mois’

Pour Albert Bourla, CEO de Pfizer, il y a de fortes chances pour que le vaccin contre le coronavirus devienne annuel – Isopix

Selon Albert Bourla, le CEO de Pfizer, les personnes qui ont reçu deux injections du vaccin commercialisé par son entreprise devront recevoir une injection supplémentaire dans les 12 mois. Cela permettrait ‘probablement’ de rendre leur système immunitaire plus réactif face au Covid-19.

Albert Bourla estime que les personnes vaccinées devront ‘probablement’ recevoir une troisième dose additionnelle du vaccin Pfizer dans les 12 mois suivant la vaccination initiale en deux injections.

Selon le CEO du géant pharmaceutique, il n’est pas non plus exclu que les gens doivent recevoir une injection annuelle du vaccin contre le Covid-19.

‘Il est particulièrement important de continuer à protéger les groupes démographiques vulnérables au virus’, a encore ajouté Albert Bourla, dans un entretien accordé à CNBC et dévoilé jeudi.

Ce que nous savions déjà grâce à des recherches antérieures: Début avril, Pfizer a présenté les résultats d’un essai clinique portant sur 12.000 personnes ayant reçu le vaccin. L’étude a montré que le vaccin était encore extrêmement efficace six mois après la deuxième injection. Des statistiques supplémentaires sont cependant nécessaires pour prouver la protection au-delà de six mois.

La réaction de la Maison Blanche: Selon David Kessler, le chef de l’équipe scientifique américaine qui aide à diriger la réponse nationale contre le Covid-19, la durabilité de la réponse des anticorps est surveillée de près.

‘Elle semble être plus forte que prévu, mais dans certains cas, elle peut également s’affaiblir. Nous nous attendons aussi à ce que les variants du virus posent des problèmes. Ils feront travailler les vaccins plus fort’, a déclaré Kessler. ‘Je m’attends à ce que nous devions certainement renforcer la réponse immunitaire.’

En février dernier, Pfizer et BioNTech ont déclaré qu’ils étudiaient la manière dont une troisième dose de leur vaccin contre Covid-19 affectait la réponse immunitaire de l’organisme face au virus.

Pour aller plus loin: