Netflix approché par TikTok pour former un géant du divertissement

Bytedance (TikTok) – Isopix

Netflix pourrait être le nouveau propriétaire de TikTok. L’application chinoise s’est entretenue avec l’entreprise de streaming pour vérifier s’il y avait une possibilité de rachat. Le CEO américain, Reed Hastings, n’a pas fait d’annonce officielle.

De nombreux acheteurs semblent se presser devant les portes de TikTok et pourtant celui-ci semble préférer aller voir ailleurs. Selon le Wall Street Journal, l’entreprise chinoise a prospecté Netflix pour connaître ses intentions sur un possible rachat.

Les activités de TikTok aux États-Unis sont estimées entre 10 et 50 milliards. Seules de très grosses entreprises peuvent se le permettre.

Un accord entre Netflix et TikTok permettrait de créer un géant du divertissement aux États-Unis. L’entreprise pourrait tabler sur plusieurs sources de revenus: d’un côté les abonnements à la plateforme de streaming, et de l’autre côté, les publications sur le réseau social.

L’application de vidéo peut, en outre, être considérée comme un concurrent direct de Netflix, les jeunes préférant regarder des vidéos courtes pour se détendre plutôt que de se lancer dans une série ou un film. Mais selon Reed Hastings, le vrai concurrent de sa plateforme, c’est le sommeil.

Aucune annonce officielle sur les discussions n’a été faite, ni par TikTok ni par Netflix.

Longue liste de prétendants

Il ne reste plus énormément de jours à TikTok pour trouver un repreneur. Début août, le président américain a laissé 45 jours à l’application pour réaliser un accord avec une entreprise américaine, faute de quoi TikTok serait purement et simplement interdit sur le territoire américain.

Microsoft a annoncé directement qu’il avait commencé les pourparlers avec ByteDance, la maison mère, pour un possible rachat des marchés américains, européens et indiens. L’entreprise Oracle aurait aussi montré son intérêt et est d’ailleurs encouragée par Donald Trump à aller dans cette voie — si cela peut évidemment rapporter une belle contribution à l’État.

D’autres rumeurs parlent aussi de Twitter, d’Alphabet (Google) ou d’Apple. Mais aucune autre annonce officielle n’a été faite jusqu’à présent.