Musk va-t-il vraiment racheter Twitter? Ses menaces d’abandon de l’offre se multiplient et deviennent plus sérieuses

Elon Musk a menacé de renoncer à son projet de rachat du réseau social Twitter. L’entreprise ne lui aurait pas donné d’informations sur les spams et les faux comptes. Selon Musk, cela faisait partie de l’accord.

Dans une lettre adressée à Vijaya Gadde, avocate générale et responsable des affaires juridiques, politiques et de confiance chez Twitter, Musk a affirmé que Twitter « résiste activement et contrecarre ses droits à l’information (qui étaient censés faire partie de l’accord de rachat, ndlr) ».

« Il s’agit d’une violation matérielle évidente des obligations de Twitter en vertu de l’accord de fusion et M. Musk se réserve tous les droits qui en découlent, y compris son droit de ne pas compléter la transaction et son droit de mettre fin à l’acquisition », a écrit un avocat représentant Musk.

Les méthodes utilisées par Twitter pour tester les faux comptes seraient trop « laxistes ». Musk demande donc à l’entreprise de lui fournir des données pour mener sa propre analyse.

La lettre a été publiée lundi sur le site web de la SEC, l’organisme américain de surveillance financière.

« Quatre fois plus de faux comptes »

Musk a déjà fait plusieurs demandes à Twitter pour obtenir des preuves du nombre de faux comptes. Le 17 mai, il a déjà mis l’affaire en suspens en déclarant que Twitter ne fournit pas de preuves que le nombre de faux comptes est inférieur à 5%.

« Hier, le PDG de Twitter a publiquement refusé de montrer cette preuve. Cet accord ne peut pas être conclu tant qu’il ne le fait pas », a déclaré Musk à l’époque. Il soupçonne qu’il pourrait y avoir quatre fois plus de faux comptes et de comptes de spam sur Twitter.

En avril, Musk a conclu un accord avec Twitter pour acquérir la société pour 44 milliards de dollars, ou 54,20 dollars par action. Les négociations avec la firme, et menaces de retrait de la part de Musk, ont en tout cas un effet sur le cours de l’action : comme toute action de la tech, elle est en baisse depuis plusieurs mois, mais l’annonce de l’achat de Musk de 9% de toutes les actions avait fait augmenter le cours, tout comme l’annonce d’accord de rachat. Depuis, l’action est retombée, et vaut environ 30% de moins que ce que Musk offre de payer.

La transaction proprement dite n’aura lieu qu’à l’automne de l’année prochaine. Il est donc loin d’être évident que l’accord sera effectivement conclu. En tout cas, les négociations ne sont pas encore terminées.

(CP)

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20