Musk fait le ménage chez Twitter : œuvres d’art, machines à expresso et bureaux aux enchères

Grande braderie chez Twitter. La société vend de nombreux objets aux enchères, après que la moitié des effectifs a dû prendre la porte.

Dans l’actu : vente aux enchères de matériel de Twitter.

  • La société Heritage Global Partners (HGP) organise une vente aux enchères pour le compte de Twitter.
  • Un total de 265 objets sont répertoriés. Il s’agit d’œuvres d’art et de décoration, comme l’oiseau bleu (plus d’un mètre de haut), logo du réseau social et un signe « @ » géant, qui permet de faire pousser des plantes. Autre curiosité : un vélo d’appartement pour faire charger des appareils.
    • Mais aussi des objets fonctionnels comme des bureaux, pour travailler assis et debout, nombreux écrans, chaises de bureaux, projecteurs et autre matériel de bureautique, des machines à expresso et de l’électroménager de cuisine professionnel, et encore des chaises et fauteuils.
  • L’enchère aura lieu le 17 et 18 janvier. Les lots valent entre 25 et 50 dollars, rapporte CNN Business.
capture d’écran : Heritage Global Partners

Le contexte : faire de la place.

  • Elon Musk, on le sait, a réduit les effectifs de Twitter de moitié environ. Résultat : un grand nombre d’objets dans les bureaux de San Francisco ne servent plus. Le réseau social veut donc vraisemblablement s’en débarrasser.
  • Musk a même fait installer des chambres de fortune dans les bureaux, entre quatre et huit par étage. Un réaménagement qui demande de la place ; et qui lui a d’ailleurs valu une enquête.

Le détail : pas par souci d’argent ?

  • Pour le président de HGP, Nick Dove, relayé par CNN, il faudrait être un « idiot » pour croire que cette vente aux enchères serait organisée dans le but de préserver les finances de la boîte.
  • Des revenus, qui, cependant, ne seront pas de refus. Une autre source de revenu que Twitter avait prévu, à savoir le service de vérification payant, ne débute que réellement ce lundi, après un délai d’un mois. Le premier lancement avait été suspendu après deux jours. Reste à voir si la sauce prend cette fois.
    • Du côté des annonceurs (jusque-là majeure partie des revenus de la plateforme de micro-blogging), il y a également des incertitudes ; nombre d’entre eux n’apprécient pas le changement en cours depuis la reprise par Elon Musk, et ne veulent pas voir le nom de leur entreprise associée à la prolifération de la discrimination et des discours haineux.
Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20