Musk en pleine tourmente MeToo: SpaceX aurait payé 250.000 dollars à une hôtesse de l’air pour son silence

Elon Musk aurait tripoté une hôtesse de l’air de SpaceX en 2016 et aurait sorti son pénis. Selon Musk, il s’agirait d’un règlement de compte politique.

Le patron de SpaceX et Tesla, Elon Musk, aurait fait preuve d’inconduite sexuelle envers une hôtesse de l’air de sa société spatiale. La femme aurait fait un massage à Musk à bord d’un jet privé en 2016. L’homme le plus riche du monde aurait ensuite montré son pénis, tripoté la femme et lui aurait demandé de « faire plus ». Pour cela, Musk aurait même offert un cheval à la femme. C’est ce qui ressort d’une déclaration transmise au média économique Insider.

L’hôtesse aurait rapporté l’incident au conseil d’administration de SpaceX. L’entreprise de Musk aurait versé à la femme environ 250.000 dollars plus tard, en 2018, dans le cadre d’un accord sur son licenciement. La déclaration a été signée par un ami de l’hôtesse de l’air et comprendrait des courriers électroniques entre la femme et SpaceX, ainsi que d’autres documents à l’appui de l’accusation.

La déclaration indique également qu’au début de sa carrière chez SpaceX, l’hôtesse de l’air a été encouragée à devenir une masseuse professionnelle. Comme ça, elle pouvait donner des massages à Musk pendant les vols. L’incident présumé se serait produit dans la chambre privée du jet personnel de Musk.

Attaque politique

Insider a ensuite contacté Musk pour une réfutation. « Si j’étais enclin à me livrer au harcèlement sexuel, il est peu probable que ce soit la première fois de toute ma carrière de 30 ans que cela soit révélé », a répliqué Musk.

Musk s’est également exprimé sur les réseaux sociaux pour présenter l’accusation d’inconduite sexuelle comme une attaque contre lui, en vue de la finalisation l’accord avec Twitter. « Les attaques dont je fais l’objet doivent être vues à travers un prisme politique, c’est leur manière (méprisable) standard de faire. Mais rien ne m’empêchera de me battre pour un bon avenir et pour votre droit à la liberté d’expression », a déclaré le milliardaire sur Twitter.

Deux jours avant que la déclaration de la femme ne soit rendue publique, Musk a également prévenu sur Twitter que les « attaques politiques » à son encontre allaient s’intensifier dans les mois à venir. Musk a-t-il fait cela pour se couvrir à l’avance de la déclaration cinglante? C’est ce que se demandent d’aucuns maintenant. Le patron de SpaceX et Tesla s’est également révélé ces derniers jours sur les réseaux sociaux comme un partisan du parti républicain, puis a déclenché une tirade contre les classements ESG. En effet, Tesla a été exclue cette semaine d’un important indice boursier américain parce que la société n’aurait pas pu satisfaire à ces critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Des machines qui permettent aux puissants d’agir comme bon leur semble

Cependant, l’hôtesse de l’air assure qu’elle sort cette histoire maintenant parce qu’elle se sent « responsable » de le faire.

« C’est l’homme le plus riche du monde. Quelqu’un qui a autant de pouvoir, qui fait autant de dégâts et qui ensuite calme la situation avec de l’argent, ce n’est pas de la responsabilité. Il y a des prédateurs partout dans le monde. Mais si quelqu’un est particulièrement riche et puissant, il a littéralement des systèmes qui fonctionnent comme une machine pour lui, pour lui permettre de faire ce qu’il veut. »

En ne rendant pas l’incident public, la femme se serait sentie complice de l’inconduite sexuelle. « Si vous choisissez de rester silencieux, vous faites partie de la machine qui permet à quelqu’un comme Elon Musk de continuer à faire les choses terribles qu’il a faites », lance-t-elle.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20