Mauvaise nouvelle: Mars serait bien plus hostile que prévu…

L’atterrisseur InSight de la NASA. (NASA via AP)

Les premières conclusions de l’atterrisseur InSight de la NASA révèlent que la planète rouge est bien plus hostile que nous ne le pensions, Mars étant régulièrement secouée par les divers phénomènes qui y font des ravages.

Une planète tremblante, des tourbillons de poussière et de tremblements de terre à répétition: voici la description de Mars que nous rapporte InSight, selon Business Insider. ‘Nous avons finalement établi pour la première fois que Mars est une planète active sur le plan sismique’, a déclaré Bruce Banerdt, investigateur principal de l’atterrisseur, lors d’une conférence de presse téléphonique.

Si le robot s’est posé sur Mars en… novembre 2018, la NASA vient ‘à peine’ de publier des études sur ses trouvailles. Au menu: 174 tremblements de terre détectés et plus de 10.000 tourbillons qui répondent au doux nom de ‘diable de poussière’. Et ça ne s’arrête pas là, puisqu’InSight a détecté d’autres séismes depuis. ‘Nous avons maintenant environ 450 tremblements de terre dans notre catalogue’, indique Bruce Banerdt.

Ceux-ci ne sont toutefois pas aussi violents que ceux que l’on peut expérimenter sur notre planète, mais ils se rapprochent plutôt de ceux qui secouent la Lune. Parmi les tremblements de terre, 24 avaient une magnitude supérieure à 3 sur l’échelle de Richter, et aucun n’était supérieur à 4. Ils suggèrent cependant que la croûte martienne est plus sèche et fragmentée que les chercheurs ne l’imaginaient. La faute aux impacts d’astéroïdes.

Des tourbillons dévastateurs

Si les tremblements de terre sur Mars sont moins destructeurs que l’on pourrait le penser, les ‘diables de poussière’ y font eux des dégâts considérables. Provoqués par la chaleur du Soleil qui touche le sol martien, ils ont de grandes capacités à capter la poussière (comme leur nom l’indique) et la saleté à la surface. Tant et si bien que le sol se soulève à leur passage et se déforme donc, à cause de la pression réduite. ‘C’est un tout nouvel ensemble de processus pour nous, et nous commençons tout juste à apprendre comment catégoriser ces différents signaux’, a déclaré Bruce Banerdt.

Parmi les autres découvertes d’InSight, on retrouve une variation du champ magnétique entre le jour et la nuit, des ondes de gravité, des roches magnétiques anciennes qui seraient enfouies profondément sous la surface mais aussi des sons de basse fréquence et des turbulences irrégulières dans l’atmosphère, assez proches de celles de la Terre.

Reste à voir si ces tourbillons destructeurs et ces séismes réguliers ne décourageront pas Elon Musk et ses projets de colonisation de la planète rouge via le vaisseau Starship de SpaceX. On en doute cependant fort tellement son enthousiasme semble inépuisable…

Lire aussi: