Essai d’urgence (enfin) réussi pour SpaceX: direction le vol humain

ISOPIX

Atterrissage d’urgence réussi pour SpaceX, lors de la simulation sans équipage qui a eu lieu ce dimanche. Un test encourageant pour ce projet qui devrait conduire des astronautes sur Mars.

‘C’est une mission parfaite. Elle s’est déroulée aussi bien qu’on pouvait s’y attendre’ résume Elon Musk avec une fierté à peine cachée. Quelques minutes avant, la capsule Crew Dragon a touché le sol, après une descente de 40 kilomètres, suspendue à quatre parachutes. Un succès souligné également par la NASA.

Cet essai constitue un grand pas pour la mission humaine de SpaceX à destination de la planète Mars. Le test est crucial pour évaluer la capsule qui transportera des humains à la Station spatiale internationale, ce que la NASA prévoit faire dès le milieu de l’année 2020. Cet essai fait suite à des années de développement et de retards, les États-Unis cherchant à relancer leur programme de vols habités dans l’espace par le biais de partenariats privés.

Une capsule en forme de gland

Crew Dragon, une capsule en forme de gland pouvant accueillir sept astronautes, a enclenché ses propulseurs de bord pour se détacher de la fusée moins de deux minutes après le décollage, simulant un scénario d’interruption d’urgence pour prouver qu’elle peut ramener les astronautes en sécurité. Chaque étape de l’essai a suscité la joie des membres de l’équipage de SpaceX qui regardaient les images depuis la terre ferme.

Des milliards et du retard

L’essai était initialement prévu pour la mi-2019, mais il a été retardé après qu’une capsule du Crew Dragon ait explosé en avril sur un banc d’essai juste avant la mise à feu de ses propulseurs d’interruption de lancement.

La NASA a accordé 4,2 milliards de dollars à Boeing et 2,5 milliards de dollars à SpaceX en 2014 pour mettre au point des systèmes de capsules distinctes capables de transporter des astronautes vers la station spatiale. L’agence spatiale a depuis lors fait appel à des engins spatiaux russes pour les trajets vers la station spatiale.