Mais que fait le créateur d’Ethereum dans la cuisine de Mila Kunis et d’Ashton Kutcher ?

Au beau milieu d’une conversation entre les deux acteurs américains, filmée au smartphone dans l’intimité de leur cuisine, surgit soudain Vitalik Buterin pour expliquer (assez longuement) le concept de la blockchain qu’il a inventée.

Dans un talk-show aussi artisanal que court, improvisé dans leur propre cuisine, les Kutcher ont discuté crypto ce mercredi. On y voit l’acteur et entrepreneur Ashton Kutcher interroger sa femme, la comédienne Mila Kunis, sur la blockchain, la décentralisation, et Ethereum.

À cette dernière question, c’est le fondateur d’Ethereum en personne qui répond. Simplement attablé, Vitalik Buterin fixe l’objectif et se lance dans une explication conceptuelle de la technologie qu’il a mise au point.

Avant de conclure qu’ « Ethereum est une plateforme ouverte qui permet à quiconque de développer ses propres applications dessus. Et tout ce qui est élaboré sur Ethereum est protégé et vérifié par un réseau de milliers d’ordinateurs autour du monde. Et parce qu’il prend en charge le langage de programmation, les développeurs disposent d’une créativité illimitée pour créer des cryptomonnaies ou des NFT ».

Caméo-promo

Ce sympathique échange avec un jeune ponte de la crypto sert en fait à promouvoir le nouveau projet artistique de Mila Kunis. Les liens de la vidéo renvoient en effet vers le site Stoner Cats. Une nouvelle série animée mettant en scène des chats… drogués par accident.

Mais quel rapport avec la Ethereum ?

L’actrice s’est notamment entourée d’experts en NFT, qui ont participé au phénomène CryptoKitties, ces chatons numériques qu’on collectionne via ladite blockchain. Car les auteurs de Stoner Cats pensent que « les créateurs de contenu et les fans devraient être en mesure de se connecter et d’échanger de l’art directement sans toutes les conneries bureaucratiques ».

Avec cette nouvelle technologie, les porteurs du projet testent une nouvelle façon pour les consommateurs d’interagir directement avec le contenu qu’ils veulent regarder ou détenir, tout en faisant partie du processus de création. Dit autrement, la seule façon de regarder les épisodes est de posséder un NFT de Stoner Cats.

Technologie émancipatrice

Blague à part, rappelons qu’Ashton Kutcher soutient depuis longtemps, via sa société de venture capital A-Grade Investments, des entreprises de premier plan dans le domaine de la crypto, l’opérateur de paiements BitPay et la société de gestion d’actifs digitaux BitGo, pour ne citer que ces deux exemples.

De son côté, Mila Kunis a profité des confinements imposés par la pandémie de coronavirus pour se plonger dans l’univers du bitcoin qu’elle trouvait jusqu’alors beaucoup trop masculin à son goût (pour ne pas dire machiste).

« C’est vraiment émancipant comme technologie. Alors, en tant qu’artiste, je me suis impliqué dans un projet de divertissement, Stoner Cats, qui a été réalisé par des personnes brillantes sur leur temps libre. L’animateur, le scénariste, le réalisateur, ont participé à Toy Story 2, Spider-Verse et Space Jam, et ils ont embarqué dans Stoner Cats car ils trouvaient ça différent. Tout en rendant la propriété du contenu aux artistes. Donc si les internautes aiment ces NFT et achètent des tokens, d’autres épisodes et séries seront réalisées », expliquait Mila Kunis sur le plateau de Conan le mois dernier.

Pour aller plus loin:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20