Lutte contre les fake news: Facebook limite les transferts de message sur Messenger

Les utilisateurs des deux applications signalent des problèmes intermittents, notamment la mise en ligne de publications. Instagram est aussi touché.
Isopix

En 2018, WhatsApp avait instauré une règle qui empêchait un utilisateur de forwarder une information à plus de 5 personnes. À compter d’aujourd’hui, cette règle est également d’application sur Facebook. 

Facebook espère ainsi lutter de façon efficace contre ‘la désinformation et les contenus nuisibles’. Les fake news circulent souvent par l’intermédiaire de personnes qui ne prennent pas toujours la peine de vérifier la véracité des informations qu’elles font circuler. 

Cette mesure n’est pas nouvelle et elle avait déjà fait ses preuves sur WhatsApp dans le passé. Après quelques temps, Facebook, également propriétaire de l’application, avait remarqué que la circulation des fake news avait diminué de 70%. L’enseigne a donc décidé d’appliquer la même règle sur Messenger. 

‘Une plateforme sûre et fiable’

Avec cette mesures, Facebook entend bien partir à la chasse aux fake news. ‘Nous introduisons cette règle sur Messenger pour freiner ceux qui cherchent à semer le chaos et l’incertitude, ou à nuire à l’exactitude des informations. Nous voulons que Messenger devienne une plateforme où les gens peuvent communiquer de façon sûre et fiable avec tous leurs amis’, a déclaré Facebook. 

Messenger compte plus de 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, et c’est probablement la deuxième application de messagerie la plus populaire au monde après WhatsApp, qui compte 2 milliards d’utilisateurs.